Plantes aromatiques : premier salon régional à Rivesaltes [par Yann Kerveno]

C’est bien une première qui se déroulera le 27 octobre prochain au Lycée agricole de Rivesaltes avec le premier salon régional consacré aux plantes aromatiques et à parfum réservé aux professionnels.

“Ce que nous voulons, c’est parvenir à sensibiliser les agriculteurs du département sur les opportunités qu’offre cette filière dont nous appuyons le développement” explique Bruno Colange, directeur adjoint du Lycée agricole de Rivesaltes et une des chevilles ouvrières de cette rencontre inédite. Cette journée sera organisée en trois espaces ou temps pour permettre à chacun d’en tirer meilleur bénéfice. “C’est un vrai salon parce que, justement, nous sommes parvenus à créer ces trois espaces. Il y a d’un côté les conférences organisées toute la journée pour apporter des informations, d’un autre côté des stands avec des exposants liés à la filière mais aussi au maraîchage et enfin la possibilité de prendre des rendez-vous en B to B pour booster les porteurs de projets.”
Bruno Colange insiste aussi sur l’autre objectif de la journée : montrer que la filière PPAM existe et qu’elle est porteuse de débouchés et de développement. “Dans notre département, c’est un secteur qui compte déjà une cinquantaine de producteurs inscrits au syndicat et il y a aujourd’hui des besoins, en particulier pour approvisionner les filières longues. En plus, nous avons du foncier disponible dans les zones sèches du département, en complément d’autres activités, pour développer ces cultures” ajoute-t-il.

Une vingtaine d’exposants

Engagé dans le développement de cette filière depuis plusieurs années, le lycée de Rivesaltes a d’ailleurs conduit une parcelle de lavande en acquisition de référence entre 2014 et 2020 et met en place une parcelle d’expérimentation pour 14 variétés de thym en lien avec Interbio Occitanie. Les conférences porteront sur la filière, les itinéraires technico-économiques, le cahier des charges de la future batteuse adaptée aux PPAM qui sera développée dans le département.
Mais il sera aussi question des plantes sauvages et de leur cueillette, des innovations dans les techniques de distillation et d’extraction et des apports des PPAM à l’innovation, notamment en termes de biocontrôle. Du côté des exposants, une vingtaine d’entreprises seront sur place pour présenter du matériel spécifique ou innovant et particulièrement adapté à ce type de cultures mais aussi des pépiniéristes, des instituts techniques et de formation et des associations et syndicats de producteurs.

Plus d’infos et inscriptions pour les rendez-vous en B to B

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.