Parce que rien n’est jamais simple sem. 03-2023 [par Yann kerveno]

Vert de rage

Le constructeur américain John Deere a perdu sa bataille, pour la guerre, on verra plus tard. En multipliant les systèmes propriétaires sur ses engins, l’industriel avait rendu impossible les réparations ailleurs que dans ses concessions. Fini donc la bricole à la ferme ou le recours à un réparateur indépendant. Dans plusieurs États des États-Unis, des agriculteurs, possesseurs d’engins John Deere, ont intenté l’an dernier une class action, (ils ont déposé une plainte collective) mais la justice n’aura pas eu à trancher. Le constructeur a trouvé un accord avec le ministère de l’Agriculture américain annoncé en tout début d’année.

La tonte des moutons

En Australie, la tonte des moutons n’est pas affaire de folklore et le monde de l’élevage souffre, comme toute l’agriculture dans le pays, de sérieux problèmes de main-d’œuvre. Pour garder leurs tondeurs, des éleveurs ont planché sur l’organisation des chantiers de tonte et mis en place des systèmes qui limitent les risques de blessure. Un argument visiblement choc pour les salariés à en croire le reportage d’ABC consacré au sujet.

Vaccins sans seringue pour les abeilles

Le ministère américain de l’Agriculture a autorisé la commercialisation d’un vaccin pour les abeilles contre la loque américaine, une maladie causée par une bactérie. La seule prophylaxie connue à ce jour étant la destruction des ruches contaminées, l’espoir est grand chez les apiculteurs du monde entier concernés par la maladie. Le vaccin contient des cellules mortes qui sont intégrées dans l’alimentation des butineuses qui les intégreront à la gelée royale dont se nourrit la reine qui transmet l’immunité à sa descendance… Ingénieux.

Varroa

Puisqu’on parle des abeilles, une découverte toute récente, l’annonce en a été faite en décembre dernier, pourrait venir changer la donne du côté du varroa. Ce parasite qui détruit les ruches sans coup férir a peut-être un ennemi qu’il ne connaissait pas, le pollen de tournesol… C’est un chercheur américain qui a mis en évidence l’impact positif du pollen de tournesol sur les concentrations des ruches en varroa. Sans tirer de règles précises, le chercheur estime qu’augmenter la densité de tournesol dans la zone des trois kilomètres que parcourt l’abeille peut contribuer à protéger les ruches.

Ringard le quad ?

Ryse Aero Technologie a mis au point un méga-drone électrique capable de voler 25 minutes en emportant… son pilote ! Le produit est spécifiquement destiné au monde agricole et coûte environ 150 000 euros, sans besoin de permis pour le piloter. La marque estime que 42 minutes de prise en main suffisent pour maîtriser l’engin qui pourrait permettre de faire des tours de plaine ou de vigne en moins de temps qu’il n’en faut pour charger la batterie.

Le coup du ciseau

Tant que les prix des céréales surfaient largement au-delà des 300 ou 320 euros, l’augmentation des prix des matières premières était absorbable, au moins en partie, par les prix de vente des céréales. Mais, en ce début d’année, les récoltes russes et australiennes arrivent, en quantité, sur le marché et le blé a plongé passant sous la barre des 300 euros sur les marchés à terme pour se rapprocher des cours du maïs. De quoi compliquer les stratégies d’intrants.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.