Parce que rien n’est jamais simple #33 [par Yann Kerveno]

Édition génétique

La Suisse vient de prendre une décision important dans le dossier OGM qui la concerne et dont les termes rejoignent deux ceux des questionnements de l’Union européenne. Appelés à s’interroger sur le moratoire interdisant les OGM sur leur territoire, les parlementaires suisses ont pris une décision courageuse, celle de sortir les produits issus de l’édition génétique (en particulier celle obtenue grâce à la technologie Cripsr-Cas9) hors du champ des OGM… Ce que réclame, pour l’Union européenne, une grande partie du monde agricole, arguant que ces techniques permettent de gagner du temps sur la sélection. Nos voisins espagnols ne s’y trompent pas qui en appellent, eux aussi, au recours aux biotechnologies pour contrer les effets du réchauffement climatique sur la vigne et le vin.

Levures et biotechs…

C’est en tout cas le message adressé récemment par une quinzaine de chercheurs au cours d’un colloque tenu récemment en Espagne. Avec une voie d’action majeure pour réduire les teneurs en sucres, les levures. Les idées sont parfois aussi reçues qu’elles sont dures. Ainsi, dans une étude menée récemment, il apparaît que la bouteille en verre dispose d’un meilleur bilan carbone que le BiB et qu’elle est donc plus durable que les autres conditionnements…

Prise de tête nature

Puisqu’on parle d’idée reçue, celle-là aussi, qui prétend que les vins nature donnent moins mal à la tête que les autres, est mise à mal par la publication d’une étude en Californie. Parce que le lien est souvent fait entre le mal de tête et la gueule de bois avec l’addition de soufre qui vient stabiliser le vin. En fait, ces désagréments seraient plutôt dus à d’autres composants du vin, les amines biogènes, présents en plus grande quantité dans les vins non soufrés… À suivre.

Steak fané ?

C’est un signal relativement faible mais il faut garder un œil dessus. On savait le producteur de burger vegan Beyond Meat loin de ses espérances financières pour l’exercice en cours, mais c’est tout le secteur des succédanés à base de plantes qui semble marquer le pas aux États-Unis. Pays où ils affichent un recul de 1,8 % en septembre dernier par rapport à septembre 2020, et ce qui conduit à une perte, pour l’instant, de 0,6 % sur 2021, trois mois avant la fin de l’année. Les ventes sont en recul en effet depuis le mois de mars.

Radar à ours

On a beaucoup parlé des ours ces derniers jours du côté de l’Ariège. S’ils sont en partie herbivores dans nos contrées, ils ne le sont pas dans le grand Nord canadien. Et font courir aux hommes qui vivent dans cette région des dangers importants. Alors un groupe de chercheurs développe un radar agrémenté d’intelligence artificielle pour prévenir de l’approche d’un ours, même au plus fort de la nuit ou d’une tempête de neige…

Victoire indienne

En Inde, les paysans ont gagné une bataille longue de plus d’un an avec le retrait de la loi réformant le commerce des produits agricoles par le gouvernement. Loi qui prévoyait de supprimer le système d’enchère traditionnel, avec prix minimum imposé par le gouvernement, au profit d’un système libéral classique d’offre et de demande. Si c’est une victoire majeure, le mouvement de protestation continue pour obtenir d’autres aménagements. La proximité d’élections importante dans le pays, où les agriculteurs pèsent 58 % du corps électoral, a probablement joué dans cette reculade du parti au pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.