Condamné à 102 000 euros d’amende pour bruits et odeur, l’éleveur va devoir cesser son activité. (Par J-Paul Pelras)

Un éleveur de 33 ans, Vincent Verschuere, établi dans l’Oise a été condamné en appel à 102 000 euros de dommages et intérêts. Ses voisins gênés par le bruit et l’odeur de son exploitation agricole ont obtenu gain de cause.  L’agriculteur qui avait investi 600 000 euros pour construire une stabulation à l’origine du litige est a court de trésorerie et envisage de cesser son activité. Un verdict condamné par le monde agricole qui pourrait faire jurisprudence dans un contexte où la stigmatisation à l’encontre des paysans est de plus en plus prégnante. Et ce, à l’heure où la situation géostratégique nécessite une relance de la production agricole française pour juguler les risques de dépendance alimentaire. Faut il continuer à incriminer les pratiques agricoles en verbalisant lourdement les producteurs ou bien ne plus prêter la moindre attention à ceux qui les accusent ? La question est posée. La réponse risque de conditionner le devenir d’une profession qui n’a plus du tout envie de plaisanter avec ceux qui les empêchent de travailler !

Jean-Paul Pelras

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.