Cet hiver, vous ferez du jet ski, mais en doudoune ! [par Jean-Marc Majeau]

Emmanuel l’a dit : “l’automne et l’hiver vont être rudes”… Il faut “nous préparer à payer le prix de notre liberté et de nos valeurs”. Déjà, avant d’enfourcher son jet-ski, il évoquait une “économie de guerre” qui allait durer… Finalement, depuis maintenant deux ans et demi, il semble que le logiciel de pensée de ce garçon soit celui de la guerre permanente. Contre la Covid, contre les fake news, contre le complotisme, contre les black-blocs, contre l’extrême gauche et maintenant contre Poutine. Peu importe qu’il reçoive Mohamed Ben Salmane à l’Élysée. Peu importe que le Likoud de Bibi Netanyahou massacre les populations palestiniennes gazaouies. Peu importe que l’Afrique crève de faim sous le joug de quelques dictateurs protégés. Fidèles à nos valeurs, nous dénonçons la guerre et plaidons pour la liberté des peuples ! Mais pas partout ! En continuant à vendre des armes sans se préoccuper beaucoup de savoir sur qui elles tombent ! Cette notion de “guerre permanente” a surgi dans nos vies en mars 2020. Est-ce une surprise ?

“Il ne s’agit pas de savoir si la guerre est réelle ou non (…) Il ne s’agit pas de gagner la guerre mais de la prolonger indéfiniment. Une société hiérarchisée repose sur la pauvreté et l’ignorance (…) Le but de la guerre est de maintenir la société au bord de la famine. La guerre est menée par l’élite contre ses propres sujets. Son objectif n’est pas de vaincre (…), mais de garder sa structure sociale intacte. Il y a partout la même structure pyramidale, le même culte d’un chef semi-divin, le même système économique existant par et pour une guerre continuelle”. Ce texte, tiré de “1984” de George Orwell, est édifiant ! Nous sommes en guerre ! Hypnotisés par les médias, terrorisés par l’éventualité de dangers réels ou supposés, préparés psychologiquement à une catastrophe sanitaire telle que la variole, un accident nucléaire déclenché par un mégalomane incontrôlable, cataleptiques devant notre téléviseur, ne retrouvant un semblant d’humanité qu’au travers des transhumances répétitives que nous offrent les périodes de vacances, livrés à un bonheur simple : consommer, danser, dépenser, fumer en hurlant jusqu’au bout de la nuit ! Le sens de la vie !

Ces gens-là ont un don d’inoffensivité

Pendant ce temps les campagnes brulent, les glaciers disparaissent, les pierres tombent des montagnes et les grêlons de la stratosphère, les requins arrivent en Méditerranée et les bélougas sur les quais de la Seine ! Mais ce n’est pas une menace, puisque l’écologie est déclarée “cause nationale” ! On rallume les centrales à charbon, on continue de magnifier les arabesques de la Patrouille de France, les bombes et les cascades des spectacles pyrotechniques estivaux, on arrose les golfs pour les touristes, les routes pour les cyclistes, mais on restreint l’irrigation des champs pour les agriculteurs. Le Tour de France part de Copenhague. Celui d’Espagne depuis Utrecht. La coupe d’Europe de rugby se déroulera en Afrique du Sud et la Coupe du Monde de football dans des stades climatisés au Qatar ! Mais nous couperons la Wifi toutes les nuits ! Parce que nous avons des valeurs : celles qui feront de nous les élèves studieux de la décarbonation ! Celles qui nous incitent, déjà, à pisser sous la douche, à baisser notre chauffage de 2° cet hiver, à changer notre chaudière et à rouler électrique !

Parce que tout ne dépend que de nous ! Parce que nous sommes “en guerre contre le réchauffement climatique”.
À l’instar de la Covid, que seuls les non vaccinés transmettaient à leurs congénères, l’écologie est une affaire individuelle : l’arrêt de la consommation de viande animale, le tri des épluchures de patates et l’utilisation de l’écharpe en laine plutôt que du radiateur ! Par contre, à l’échelle planétaire, l’utilisation de l’avion, les grands prix de F1, les croisières et les transports maritimes au travers du monde, le déploiement de la 5G et les délires pharaoniques des dirigeants de ce monde, n’impacteront jamais l’équilibre écologique de la planète. Comme en matière de justice : ces gens-là ont un don d’inoffensivité ! Rien n’est trop beau pour entretenir leur modèle économique ! Parce que, d’après eux, sans commerce l’humanité serait immédiatement en danger !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.