Une vigne école sous le feu des projecteurs [par Yann Kerveno]

La commune de Portel-des-Corbières a reçu le premier prix du concours national de la préservation du patrimoine.

C’est une histoire un peu singulière mais qui mérite d’être racontée que celle survenue à la commune de Portel-des-Corbières. “Nous avons reçu un mail de l’association nationale des élus du vin, l’ANEV nous invitant à concourir et sans trop y croire nous avons fait un petit dossier que nous avons envoyé” explique Magali Meilliand, adjointe au maire de la commune, Bruno Texier. Par ce concours, l’Anev entend, tous les ans, distinguer une collectivité qui œuvre pour la défense du patrimoine culturel lié à la vigne et à la viticulture. Rien de plus naturel donc que la vigne école du village s’aligne au départ d’une course dans laquelle elle avait des allures de petit Poucet. Concourraient en effet le musée du vin de Champagne d’Épernay, le Clos de l’Échauguette à Blaye en Gironde, le département de l’Hérault pour sa politique départementale de défense et de promotion du patrimoine viticole…

“Notre surprise a été totale, nous étions face à des concurrents sérieux” ajoute l’élue. La vigne école distinguée existe de 2003. “C’est une parcelle qui a été donnée à la commune il y a très longtemps et il s’est trouvé un couple de vignerons pour s’en occuper en y associant les enfants de l’école.” Depuis, les écoliers prennent part à tous les travaux de la parcelle au long du calendrier vigneron. “Ce qui fait la force de ce projet, c’est son côté intergénérationnel. Depuis 2003, les élèves de CM2 vendangent la parcelle en compagnie des aînés du village, qu’ils soient anciens vignerons ou non.” Et pour cette année, le projet va au-delà puisque les élèves ont pu aussi suivre le travail de vinification grâce à la complicité d’une cave particulière du village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.