Maury : un nouveau départ pour la Maison du terroir [par Yann Kerveno]

Il est de nouveau possible de s’arrêter à Maury pour y déguster les vins du cru ou se restaurer à la Maison du terroir.

Il y a des projets comme celui de la Maison du terroir de Maury qui peinent à trouver leurs marques, accumulent les faux pas, voire les échecs. Inaugurée il y a une dizaine d’années en grande pompe par Georges Frêche et Christian Bourquin, elle avait pour rôle d’être un pôle d’accueil, une porte d’entrée dans le vignoble. La Maison du terroir avait alors fonctionné avec le chef Pascal Borreil au piano. Mais l’affaire était compliquée, la partie cave gérée par une association, tout était lourd à assumer. Au départ du chef vers de nouveaux horizons, il fallut trouver des repreneurs. Ce qui ne fit pas l’affaire et la maison fermait de nouveau ses portes à la fin de la saison 2019. Puis vint le confinement…

Depuis quelques jours, on peut à nouveau déjeuner et déguster à la maison du terroir de Maury. Et l’endroit a pas mal évolué, le projet a mûri au cours de ces années. Présidente du Cru Maury, Aurélie Pereira détaille ce qui a changé : “La mairie, qui a fait construire le bâtiment et en est le propriétaire, a aussi racheté le fonds de commerce avant de chercher un repreneur. L’association qui gérait le bar à vin n’existe plus et l’office du tourisme municipal, englobé aujourd’hui dans l’office de tourisme de la communauté de commune a déménagé, libérant de la place. De plus, la mairie a autorisé l’utilisation du jardin pour créer une terrasse digne de ce nom…” De quoi peut-être rendre possible la rentabilisation de l’outil, confié à l’ex-rugbyman Jérémy Castex, déjà aux manettes de La Fabrique à Perpignan et à celles du Clos de Paulilles. Avec, à la cuisine de Maury, le chef Patrice Sabatier.

Dégustations et animations

Ce qui a changé, en plus de l’ordonnancement des lieux, c’est l’implication des vignerons qui ont parfois considéré le projet, dans le passé, avec de la méfiance, voire de l’acrimonie. La gestion du bar à vin a été confiée à Marie-Line Rialland. Avec Jérémy Castex, elle a réussi à rassembler la presque totalité des vignerons du cru, plus d’une cinquantaine, pour plus de 360 références… “Ce qui change c’est que le bar à vin n’est plus un dépôt-vente. Nous achetons le vin, nous faisons aussi des mises en avant et les vins ne sont plus présentés par domaine, comme c’était le cas avant, mais par couleur et par gamme de prix.” De quoi “gommer un peu les inimitiés entre les uns et les autres, d’éviter les conflits…” sourit Aurélie Pereira. L’espace dégustation propose 3 verres pour 5 euros et la dégustation est offerte pour 70 € d’achats, les vins étant proposés à des tarifs très proches de ceux des caveaux.

Alors que la saison touristique débute, la nouvelle équipe de la maison du terroir réfléchit à des animations en soirée, la diffusion de rencontres sportives où les vins seront accessibles et accompagnés de tapas. À l’heure où nous mettons sous presse, restait à définir le calendrier. Avec cet outil, les vignerons du cru de Maury espèrent donc pouvoir de nouveau toucher la clientèle de passage, et toutes les autres. “Il faut y venir dans notre vallée, alors un tel lieu peut attirer et c’est aussi pour nous, vignerons, un outil intéressant, qui vient s’ajouter aux deux ou trois autres lieux du secteur où nous pouvons recevoir nos clients dans de bonnes conditions.” Fin juin, en semaine, plusieurs tables étaient occupées au service de midi. De bonne augure ? L’été le confirmera peut-être.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.