L’été du loup dans les Pyrénées-Orientales ? [Par Yann Kerveno]

Ce n’est pas parce que l’Office français de la biodiversité ne met pas les cartes grands prédateurs à jour (1) que le loup a disparu des radars des éleveurs. Plusieurs prédations ont eu lieu dans le département ces dernières semaines qui pourraient être attribuées au canidé sauvage.

La plus récente des attaques a eu lieu sur l’estive de Mantet, elle date de la mi-août. Quelques jours plus tôt, le loup avait été aperçu, et mis en fuite par le berger. Mais quand il est revenu un peu dans la nuit du 18 au 19 août, il a prélevé une brebis. Assez tranquillement au vu des photos prises par le berger. « C’est très bizarre cette année, les éleveurs ont vu des choses qu’ils n’ont pas l’habitude de voir, en particulier dans la vallée de la Carança ou des estives de LLo. Avec des vaches qui vont se perdre dans des endroits inhabituels et ont des comportements qui laissent penser que le loup est présent » témoigne aussi Stéphane Guash, directeur de la coopérative catalane des éleveurs. Toutefois, aucune prédation n’a été signalée sur les bovins qui fréquentent ces deux vallées et leurs estives. « Par contre on a trouvé des carcasses de biches en effet au milieu des estives » ajoute-t-il. À la mi-août, la commune de Porta a été le théâtre d’une autre attaque, 5 brebis ont été tuées avec une attribution à plus de 80 % certaine pour le loup selon le directeur de la coopérative. À quelques encablures du Capcir, 19 brebis ont été tuées peu après la mi-août en quelques jours dans la réserve d’Orlu en Ariège autour de l’étang du Faury.

Alertes depuis quatre ans.

L’attaque de Mantet donne à Mathieu Maury, éleveur sur la commune, l’occasion d’ironiser… « Notre zone avait été exclue des aides pour la protection contre les loups au changement de la loi parce qu’il n’y avait pas d’attaque. Or, depuis trois ou quatre ans j’alerte sur sa présence du loup dans le secteur, on a la preuve aujourd’hui que nous avions raison, et on a perdu autant d’années » regrette-t-il. En espérant que cet épisode malheureux permette d’intégrer le secteur dans le « cercle zéro » réservé aux communes ayant enregistré des attaques et qui permet l’accès aux aides… Depuis, le loup semble avoir quitté Mantet, mais pour combien de temps ?

(1) Consultée fin août, la carte de présence de l’OFB n’offrait à voir que les données de… 2020.

(Photo Damian Bänziger)

One thought on “L’été du loup dans les Pyrénées-Orientales ? [Par Yann Kerveno]

  • 25 août 2022 à 19 h 19 min
    Permalink

    Si à la Fédération des Réserves Naturelles Catalanes, ils avaient fait correctement leur travail MANTET aurait comme à NOHEDES eu des aides pour des pièges photographique, car à NOHEDES selon les échos, il ne faisait que traverser et que lorsqu’on parler du loup sa présence était plus sur MANTET avec l’ESPAGNE à côté.

    Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.