Vendre sur l’aire de covoiturage du Conseil départemental : avenue Julien Panchot à Perpignan [par Gilles Planas]

Le projet des aires de covoiturages couplées avec de la vente directe au service des agriculteurs et des consommateurs est issu de la concertation citoyenne “Imagine les Pyrénées-Orientales”, organisée par le Département. Ces espaces, situés sur des axes importants, peuvent en effet être porteurs d’autres services que leur fonction première, toujours dans un cadre de développement durable.

Surtout lorsqu’ils sont situés sur des axes de déplacements entre les lieux de travail et les lieux d’habitation, moments propices aux achats, comme l’aire située avenue Julien Panchot à Perpignan. À court terme, d’autres aires avec d’autres fonctionnalités de ventes comme des casiers alimentaires, pourraient aussi être développés avec l’appui du Conseil Départemental.

Avenue Julien Panchot : un fort potentiel identifié, propice aux achats

Une enquête consommateur et des relevés de circulation ont permis d’identifier un fort flux routier au niveau de cet aire, dans un cadre de déplacement “lieu d’habitation – travail”. Ces déplacements constituent des moments propices aux achats, notamment en ce qui concerne l’alimentation, ce qui a été déterminant pour lancer le projet de drive fermier sur ce lieu en 2021. La plus forte circulation est observée le jeudi à 17 h 30.

Un lieu pour vos livraisons

Vous êtes producteur et vous cherchez un lieu public pour vos livraisons (caissette de viandes, paniers de fruits et légumes…) : vous pouvez utiliser cette aire en contactant la Chambre d’agriculture. Le Gaec le Payrerou (www.lepayrerou.com) a par exemple organisé des livraisons de colis d’agneau au mois de mai et juin.

Rejoignez le drive fermier des producteurs à partir de septembre avec une solution clef en main

À partir de fin septembre, tous les jeudis, des producteurs accompagnés par la Chambre d’agriculture vont organiser des ventes de produits et une communication à l’attention des consommateurs va être mise en place.

Il s’agit de proposer aux consommateurs :
• Une gamme complète de produits alimentaires locaux et de qualité pour des besoins hebdomadaires ou correspondant à deux semaines de consommation : poulet, cochon, bœuf, fruits et légumes, œufs… À l’heure actuelle cinq producteurs vont proposer leur produit.
• Une solution facile de prise de commandes et paiement via un smartphone et une boutique unique qui regroupe l’ensemble des producteurs.
• Un lieu adapté de récupération.

Et côté producteur :
• Le développement potentiel d’une clientèle en recherche de nouveaux services.
• Des précommandes et encaissements via une interface numérique simple à utiliser.
• Une synergie de gamme entre producteurs de différentes filières.
• Un maximum de commandes en un temps limité. Il ne pourra toutefois pas être inférieur à une heure de présence afin de générer un nombre de commandes suffisant. Des permanences à tour de rôle pourraient aussi être mises en place pour libérer du temps à chacun.

Des casiers alimentaires dans un avenir proche ?

Pour développer le nombre de ventes, le point faible de ce projet pourrait rapidement être le temps de présence des producteurs nécessaire afin de multiplier les jours et/ou créneaux horaires de récupération des clients. Dans d’autres villes le principe de prépaiement des clients et de récupération des commandes dans des casiers alimentaires réfrigérés et sécurisés s’est développé. Cette solution permet aux producteurs de réaliser une seule livraison, pour des larges créneaux de récupération des clients via un code d’ouverture du casier généré lors de leur prise de commande. Si l’expérience du drive fermier s’avère positive et que le groupe de producteur présents l’envisage, cette solution pourrait être étudiée, mais sur l’aire de covoiturage du péage Sud cette fois-ci, compte tenu des besoins techniques nécessaires (électricité, protection…).

Kuupanda : l’outil numérique de commercialisation

C’est cette solution, développée par une entreprise cérétane qui va être utilisée pour gérer les prises de commandes en ligne des clients. Elle permet un regroupement des produits sur une seule interface avec un seul paiement côté acheteur, mais des reversements automatiques auprès de chaque vendeur. Chaque producteur peut également via son smartphone mettre à jour ces produits, tarifs, stocks, disponibilités, visualiser ses commandes, générer ses bons de préparation, livraisons… de manière spécifique au drive fermier mais aussi à d’autres points de vente ou livraison s’il le souhaite.

Gilles Planas
Service Alimentation & Circuits de proximité
Chambre d’agriculture des P.-O.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.