Gel : “Changer les conditions d’attribution des aides à venir” [par Yann Kerveno]

Le président de la cave d’Estagel, la plus touchée par le gel, demande que le Département et l’Agglo de Perpignan ne s’appuient pas sur le dispositif de la Région pour le versement des aides promises.

Président de la cave d’Estagel, Francis Bonet attend toujours que le Département et l’Agglomération de Perpignan aillent jusqu’au bout de leur promesse et versent une aide aux entreprises victimes du gel en avril dernier. Pour autant, il souhaite que les modalités d’accès à ces aides soient revues. “Lorsque la Région a débloqué ces fonds, elle a défini des critères, RSA, prime d’activité, taux d’endettement… Qui font que de petits vignerons ont pu toucher 5 000 euros quand d’autres, avec des exploitations plus grandes, rentables, fortement touchées, n’ont eu que 2 000 euros.”

Il invite donc le Département et l’Agglo à s’inspirer de ce qui a pu être fait dans le département de l’Hérault. “Ils ont changé les règles d’attribution des aides en les accordant aux entreprises sur la base de pertes d’exploitations, en mettant des aides à l’hectolitre plutôt qu’à la surface.” Ce dispositif permettrait aux coopératives, comme aux vignerons indépendants, d’avoir accès aux financements. “Cela revient à consolider les structures et en consolidant les structures on consolide tout le monde.” La balle est lancée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.