Aides gel : cela ne va pas assez vite ! [par Yann Kerveno]

“Nous avons eu une première réunion, la première semaine de mai, avec le préfet chargé de mettre en œuvre les mesures de soutien suite à l’épisode du gel. Mais, en fait, il ne s’est rien passé. Nous pensions que c’était une réunion où nous pourrions commencer de discuter les modalités de mise en œuvre des aides, mais il n’en a rien été, c’était juste une réunion de prise de contact” regrette Jean-Marie Fabre, président des Vignerons Indépendants de France. Pour le vigneron de Fitou, ce sont des semaines de retard qui s’accumulent. “L’épisode de gel, c’était il y a un mois, les annonces du Premier ministre ont presque trois semaines et nous n’avons toujours pas de précisions”. En attendant que le dossier avance, il réclame toujours une année blanche des encours bancaires et une adaptation, un amortissement allongé sur 12, 15 ou 20 ans, du Prêt garanti par l’État, largement mobilisé depuis un an par les vignerons indépendants mais aussi largement consommé pour résister à la crise de la Covid-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.