Lettre à celles et ceux qui doivent éteindre la lumière en sortant [par Jean-Paul Pelras]

Madame, Monsieur,
débutons ce modeste propos par un florilège d’émoluments, d’indemnités, de gratifications, de dédommagements et autres rétributions diverses et variées. Nous retiendrions dans cette liste, bien sûr non exhaustive, le salaire avoisinant 6 millions d’euros du PDG de Total qui se dit “fatigué” par les polémiques concernant ses appointements. Notons qu’avec 16 438 euros par jour, les soucis, les contrariétés, les éventuelles courbatures et les irritations plus ou moins justifiés, doivent pouvoir être rapidement soulagés.

Passons ensuite à Marion Cotillard qui possède déjà une maison au Cap Ferret et qui vient de s’offrir, moyennant 5,4 millions de dollars, une villa à Los Angeles. L’égérie de Chanel, après s’être “courageusement” coupée une mèche de cheveux afin de défendre, avec d’autres célébrités tout autant “téméraires”, le sort des femmes iraniennes, vient donc de s’établir non loin d’Hollywood. Un investissement pas vraiment écologique pour celle qui passe son temps à nous infliger des leçons entre deux allers-retours en aéroplane au-dessus de l’Atlantique. Et ce, à l’heure où, sobriété énergétique oblige, ses compatriotes encore établis sur le vieux continent doivent réduire leurs indispensables petits déplacements.

Évoquons à présent Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, qui décide de verser 1,5 milliards d’euros à l’Ukraine chaque mois, soit 18 milliards par an. L’histoire ne précisant pas si le couple Zelenski-Zelenska va prochainement poser dans Vogue avec une valise pleine de devises pour nous remercier.
Au diable l’avarice des contribuables et des planches à billets, évoquons, dans la foulée, le salaire du nouveau PDG de la RATP, Jean Castex himself qui, moyennant 450 000 euros par an, va enfin pouvoir réaliser son rêve : poinçonner (et ponctionner) ! Bon, me direz-vous, il aurait peut-être préféré le Petit train jaune au grand air dans les P.-O. et a, finalement, dû se contenter du métro dans les sous-sols de Lutèce. Nonobstant cette petite erreur d’aiguillage, nous en déduirons que “la politique, c’est magique” quand tu passes de 15 000 euros bruts par mois à Matignon à 37 500 euros quai de la Rapée.

Mais, à bien y regarder, que sont ces honoraires à côté de ceux perçus par le sieur Mbappé ? Rien, des miettes, roupie de sansonnet, comparés aux 6 millions d’euros mensuels, soit 2,7 millions après impôts, qu’empoche le joueur du PSG. Ce qui nous donne 87 000 euros par jour. De quoi te payer quelques doudounes et autres cols roulés sans avoir à te soucier ni du niveau de la cuve à fioul, ni de la facture d’électricité. Et comme ça, tout à l’avenant avec les dix plus grandes fortunes mondiales qui ont doublé leur pécule en moins de douze mois, passant de 700 à 1 500 milliards, soit 1,3 milliards d’augmentation par jour et 15 000 dollars par seconde. L’ONG Oxfam faisant remarquer, à ce titre, que si ces milliardaires perdaient 99,999 % de leurs avoirs, ils resteraient quand même plus fortunés que 99 % de l’humanité. Et l’autre qui vient te parler de résilience, d’insouciance, d’abondance, de sobriété… Et le Sarko qui revient pour le conseiller… Et la marmotte qui continue à nous expliquer comment nous devons plier le chocolat dans le papier.

Allez, bonne semaine. N’oubliez pas d’éteindre la lumière en sortant. Et, surtout, pensez à bien écouter la dame de la météo, tous les soirs, entre deux mensonges et trois navets, avec ses pictogrammes à la télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.