La France n’a jamais été aussi désespérante ! [par Gilles Tibié]

Par-delà les interprétations d’une phrase sur laquelle j’espère qu’on ne va pas gloser autant que sur un texte sacré ou une découverte archéologique, “la priorité absolue est d’interdire l’immigration musulmane”. Un tel incident ne pouvait, compte tenu de sa composition issue des dernières législatives, qu’éclater inéluctablement un jour ou l’autre à l’Assemblée nationale. Cela démontre une nouvelle fois combien l’épineux sujet de l’immigration est difficile, voire impossible, à aborder sereinement en France. 
Prononcer le mot “immigration”, c’est immédiatement se faire taxer de raciste par les uns ou être accusé de manquer d’humanité par les autres. De l’immigration, on se contente trop souvent d’en constater les effets négatifs sans faire l’effort d’en analyser les causes pour tenter d’agir sur celles-ci. Entre les comportements extrêmes du refus systématique de tout étranger d’une part et de l’accueil pour tous d’autre part, il existe tout de même d’autres voies plus acceptables sur les plans humain, politique, économique, sociétal et qui permettraient à chacun d’y trouver son compte. Mais faudrait-il encore pour cela que nous montrions notre capacité à débattre sereinement de ce sujet, autrement qu’au travers de stériles et déshonorantes querelles grammaticales dans l’hémicycle. Et ce, en définissant enfin et surtout en appliquant une véritable politique de l’immigration. Les atteintes à la laïcité, aux femmes, aux juifs et j’en passe… Tout cela est intolérable et inacceptable.  Certes “ils” ne sont pas tous coupables, mais il y en a assez pour présenter un danger qu’il est de notre devoir de résorber. Pour progresser sur ce sujet, il faudrait apprendre de nos erreurs comme des réussites des autres. 
Le président Mitterrand ne disait-il pas lors d’une interview en 1989 “que les migrants clandestins doivent être expulsés”. Ni raciste, ni d’extrême droite, au rythme où vont les choses il friserait la destitution…
Heureusement, nous avons le XV de France et ses résultats extraordinaires jamais atteints depuis les années 30 ! Sapristi quelle aubaine pour la France ! Hélas, si l’unité d’un pays, à défaut de son âme, ne tient, comme l’on tend à vouloir nous le faire croire, plus qu’au sort d’une baudruche, c’est le signe que ce Pays a touché le fond… Et que le pire est à craindre. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.