Coup de gueule irrépressible [par Lilane Doger-Ledieu]

Tiens, c’est curieux tout ce monde. Dans cette rue excentrée d’Orléans, d’habitude, il n’y a pas un chat. Et là, sur le trottoir, une bonne centaine de personnes. Départ  imminent de manif ? Marche blanche ? Mais à y regarder de plus près, ils n’ont pas bonne mine les quidams ! J’ai même l’impression que certains tiennent à peine debout. Et ces petits, enveloppés dans des couvertures que portent des parents tout aussi désorientés qu’exaspérés ! L’explication est simple : au bout de la rue, il y a  S.O.S. Médecins, à l’intérieur des bâtiments bien sûr, mais voilà, on fait la queue et ça déborde. 

Ça, c’était juste avant Noël. Alors voyez-vous, j’ai envie d’en rajouter une louche, moi aussi, à propos de la grève des médecins. Ils font grève, si j’ai bien compris, pour obtenir que le prix des consultations passe de 25 € à 50 € (une paille !). Forcément, habitués qu’ils étaient à percevoir 50 € chaque fois qu’ils déclaraient un patient “Covid” ! Soit dit en passant, comment s’étonner de certains chiffres ? Des infectés Covid à la pelle et bizarrement plus  de grippe… 
Les malades, tant en ville qu’à la campagne, ne trouvent plus de médecins. En France, pays dont le service de santé était envié du monde entier, faute de soins on meurt chez soi, on meurt sur un trottoir et, surtout, on meurt à l’hôpital, oublié sur un brancard dans un couloir des urgences.

Indécence !

Mesdames et Messieurs les docteurs en médecine qui avez prêté serment, est-ce vraiment le moment de revendiquer une augmentation de vos revenus, (soi-disant pour “créer un choc d’attractivité pour que les jeunes médecins s’installent en médecine libérale”) ? Est-ce qu’il n’y aurait pas là comme une indécence ? Alors que les trois quarts de vos patients, justement ceux qui n’ont jamais pu se permettre de faire grève, les petits commerçants, les artisans, les agriculteurs et j’en passe, se voient de plus en plus contraints de mettre la clé sous la porte. Ils s’en contenteraient, eux, des 100 € de l’heure que vous percevez, parce que ça aussi il faut le souligner : depuis quelques temps déjà les patients sont “expédiés”, un quart d’heure chacun, pas plus.
Tant pis pour celui ou celle qui a pris rendez-vous pour plusieurs ennuis de santé, il faudra revenir. C’est exactement comme ça chez mon médecin et chez bien d’autres. Hallucinant !

Car c’est bien là l’insupportable de ce mouvement de grève : le motif ! Votre action revendicative eut été louable si elle avait concerné, en 2020, la sommation qui vous fut faite de ne pas soigner. Louable encore, ô combien, s’il s’agissait de demander à l’heure actuelle la réintégration des 15 000 soignants suspendus qui font tellement défaut. Louable enfin, s’il était question de soutenir vos collègues convoqués devant le conseil disciplinaire de l’ordre des médecins pour avoir désobéi, c’est-à-dire pour avoir soigné ! Pour ces raisons-là, oui vous eûtes été et vous seriez crédibles, mais certainement pas pour une augmentation ! 
Et cependant voyez-vous, mon petit doigt me dit que vous allez être entendus, peu ou prou, car votre obéissance doit perdurer…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.