Bon… Si on réquépépète depuis le début ! [par Gilles Tibié]

En 1798, lors de la campagne d’Egypte, un général, pas encore Napoléon, clamait à ses soldats “Du haut de ces pyramides, 40 siècles d’histoire vous contemplent”. Un siècle et demi plus tard, un autre général, au nom prédestiné, refusa que la Gaule perde sa dignité et mis tout en œuvre pour qu’elle retrouve crédibilité et grandeur.
Aujourd’hui, dans un autre registre, Thomas Pesquet, issu de la méritocratie républicaine, héros des temps moderne, rayonne dans l’espace et s’adresse à la jeunesse en lui conseillant de tout tenter et surtout d’oser. Que l’on soit féru d’histoire de France, intéressé par la politique ou passionné par le challenge spatial, convenons que ces trois personnages ne laissent pas indifférent. “Face aux grands périls, le salut n’est que dans la grandeur” écrivait le Général dans ses mémoires… J’ai bien essayé, au travers des images transmises par notre spationaute national de voir la grandeur de notre pays vu d’en haut, en vain… Il faut dire qu’à 400 kilomètres d’altitude, ce n’est pas facile !

Aussi, les yeux rivés sur ma tablette, j’ai cherché, cherché. Pour, hélas, ne découvrir que verte décadence. J’en veux pour preuve la liste non exhaustive des délires du spectre EELV. Le même spectre qui envoi des spadassins de la démocratie locale et de ses traditions dans nombre de nos contrées rurales pour imposer ses dogmes lors des prochaines élections départementales et régionales…
Si l’on “réquépépète” depuis le début… Ils veulent faire taire les coqs autochtones qui chantent dans nos campagnes et votent des subsides publics pour ériger des mosquées dont les obédiences ne veulent pas signer la charte de la République. Ils refusent, comme à Bordeaux, la culture comme outil d’attractivité économique. Ils veulent faire disparaître les expressions populaires telles que “têtu comme une mule” ou “noir comme un cafard”…

Ils veulent des “genres”, du “véganisme”…

Ils veulent nous empêcher de manger du foie gras car les canards et les oies sont des êtres sensibles. Ils veulent interdire le Tour de France, comme à Lyon, au motif que “ça pollue” et que c’est “dépassé”. Ils refusent des subventions aux associations polluantes comme les baptêmes de l’air… (Je les invite à en parler à un de mes amis narbonnais humaniste qui s’occupe de l’association “Rêve de gosses”…). Ils ne veulent plus ni fille, ni garçon dans les cours de récréation au motif que les garçons font la loi, ils veulent des “genres”. Ils veulent imposer le “véganisme” et agressent les bouchers, insultent et bafouent les agriculteurs, ostracisent les chasseurs tout en allant chercher les voix du monde rural déguisés en panthère rose… Ils prônent l’écriture inclusive pour faire mourir notre belle langue. Ils veulent désarmer la police municipale et supprimer les caméras de surveillance. Excusez du peu… Quand j’entends le sieur Julien Bayou, tête de liste EELV en Ile de France, qui stigmatise les “fachos”, c’est-à-dire ceux qui ne pensent pas comme lui, discrimine les chasseurs et moque
les “boomers” (celles et ceux nés après 1945 et au début des années 60), je me dis heureusement que l’on peut, encore, dire “con comme un balai !”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *