Ariège : l’ensemble de la ruralité mobilisée auprès de ses élus le 18 octobre !

Quatre structures ariégeoises organisent une mobilisation le 18 octobre pour soutenir six élus et représentants ariégeois face au tribunal correctionnel.

Après un report en avril, mardi 18 octobre, six élus et représentants ariégeois sont convoqués au tribunal correctionnel en raison de plaintes déposées contre eux et leurs structures, suite à la manifestation pacifique du 5 mai 2018 à La Bastide-de-Sérou. Ce jour-là, une quinzaine d’associations environnementalistes, telles que le Chabot, le comité écologique ariégeois ou encore le collectif des faucheurs.es volontaires, se sont retrouvées pour “dresser les atteintes à l’environnement en Ariège” selon leurs propos.
Un rassemblement qui a encouragé des centaines d’Ariégeois – agriculteurs, chasseurs, promeneurs et élus – à se rassembler en parallèle de ce colloque pour défendre leurs activités. Ensemble, ils ont manifesté pacifiquement pendant que cette rencontre se tenait.

Des plaintes à leur encontre

Sept des associations environnementalistes présentes le 5 mai ont porté plainte contre six représentants et élus du département ainsi que leurs structures pour “entrave à la liberté de rassemblement”. Ainsi, Rémi Toulis, Clémence Biard, Philippe Lacube, Cédric Munoz, Jean-Luc Fernandez et Jean-Pierre Mirouze ont tous les six reçu une convocation au tribunal correctionnel pour un jugement qui se tiendra le 18 octobre.
Afin de montrer le soutien du monde rural à ces élus et représentants, la FDSEA, les Jeunes Agriculteurs de l’Ariège, la Fédération départementale des chasseurs et l’Aspap, organisent un rassemblement ce même jour à Foix sur les allées de Villote. Ce n’est pas eux même qu’ils vont défendre mais l’ensemble de la ruralité ariégeoise.

Déroulé de la journée

Les sympathisants sont attendus dès 10 h sur les allées de Villote pour le début de la manifestation. Des buvettes ainsi que des espaces de restauration seront tenus par des bénévoles sur place. Toute aide au bon déroulé de la journée est la bienvenue. Cette convocation étant une première en France, ce rassemblement a pour vocation d’avoir un écho à échelle nationale. Ainsi, des partisans de tout l’Hexagone seront accueillis au sein même de Foix.

Un soutien physique et financier

La mobilisation de chacun montrera à la population et à la justice le soutien apporté aux six représentants du monde rural accusés. Des dons seront possibles sur place mais également en amont, afin de participer au financement de la défense de ces derniers. Ces six acteurs de la ruralité risquent de lourdes peines et ont besoin de l’ensemble de la population à leurs côtés pour les soutenir dans ce moment difficile.
Ce procès est une première nationale, il sert, selon les convoqués, à faire taire les structures qu’ils représentaient et représentent aujourd’hui. L’issue de cette audience aura un impact conséquent sur l’avenir de la ruralité. Il est donc important que de nombreuses personnes soient présentes à Foix, le 18 octobre, pour soutenir non pas les six représentants convoqués mais la ruralité dans sa globalité.

C. L., Terres d’Ariège

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.