Art et ruralité : “Redonner un peu de fierté” [par Yann Kerveno]

Laura Tortosa et son laboratoire d’art contemporain se sont penchés sur Saint-Paul de Fenouillet au mois de juillet. Pour en titiller l’histoire en image et en façades.

La mémoire des villages s’effiloche avec le départ des anciens pour d’autres continents loin de notre quotidien. C’est cette mémoire que s’attachent à faire revivre les artistes Maria Will et David Mannstein, avec leur projet Past up History. À l’invitation du Laboratoire d’Art Contemporain en Fenouillèdes (L.A.C.F) de Latour de France, ils ont pris en charge la destinée de Saint-Paul de Fenouillet pour quelques jours en juillet. Le temps d’y développer leurs installations.

Laura Tortosa, animatrice
du Laboratoire d’Art Contemporain en Fenouillèdes.

“C’est un village qui souffre un peu d’une mésestime de soi, il est parfois aussi un peu stigmatisé, on parle de chômage et d’autres sujets peu plaisants” explique Laura Tortosa, animatrice du L.A.C.F. La performance artistique revient donc à tenter d’atténuer, sinon de corriger, ce travers en allant piocher dans les histoires et les habitants du village pour les mettre en avant. Ils sont sept au total à voir ainsi leurs photos collées sur les murs de leur maison. Sept ? Pas tout à fait, puisqu’un des habitants a préféré que ce soit son chien qui figure à sa place. “Nous avons recueilli les histoires puis nous leur avons demandé de choisir un objet qui leur tenait à cœur” explique-t-elle encore, objet intégré à la prise de vue.

Déployées sur les murs, les images s’offrent donc au regard des visiteurs, à l’improviste, au détour d’une rue, comme un jeu de piste. Et suscitent des discussions, parfois même des jalousies, mais vous le savez, c’est une vie de village ! À voir tout l’été jusqu’à ce que les orages aient raison des collages.

https://lacf.fr
https://www.facebook.com/LACFenouilledes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.