Parce que rien n’est jamais simple 2022 – #09 [par Yann Kerveno]

“Impossible pork”

La question est ardue mais elle a fini par se poser et ne manque pas de sens : peut-on surmonter les interdits alimentaires religieux ou culturels avec les alternatives à la viande ? Merci à Impossible Food d’avoir posé la question sans le faire exprès, en mettant en marché son “Impossible Pork”, un succédané végétal de viande de porc. Et merci à nos confrères de The Counter d’avoir enquêté. En effet, consultées, les autorités juives et musulmanes ont refusé, aux États-Unis, que ce produit, pourtant entièrement végétal, puisse être halal ou casher. Au prétexte que si ce n’est du porc, cela y ressemble drôlement. Et ce alors qu’une partie des consommateurs croquent déjà dans ses saucisses végétariennes. Pour autant, la réponse est probablement vouée à évoluer, d’une part parce qu’il ne semble pas y avoir de consensus et d’autre part parce qu’elle va de nouveau se poser avec l’arrivée prochaine de la viande de synthèse. Les exégètes n’ont pas fini de réfléchir !

Sécheresse

En Espagne, il fait sec de chez sec et l’inquiétude est réelle dans le pays pour les semaines à venir alors qu’aucune précipitation notable semble susceptible de survenir d’ici la mi-mars. Dans une analyse fouillée, l’agence météorologique espagnole a publié une série de chiffres qui permettent de prendre la mesure du déficit. On y apprend ainsi que le déficit de précipitation concerne tout le pays sauf deux toutes petites zones, en particulier au Pays Basque. Plus inquiétant encore que l’absence de pluie, le stock d’eau dans les sols est quasi nul, sauf encore dans la frange Nord Ouest du pays, ou celle des barrages, à moitié vides (ou pleins) en Catalogne, aux deux-tiers vides en Andalousie…
Au Maroc, pays qui affronte sa pire sécheresse depuis 30 ans, l’État va injecter un milliard de dollars pour aider le secteur agricole à faire face.

Lait

Revenons en Espagne où les producteurs de lait assignent le grand distributeur Mercadona devant la justice pour non-respect de la Loi de la Cadena Alimentaria, la loi Egalim locale. Les producteurs reprochent au distributeur, et ses intermédiaires, d’acheter le lait en dessous de leur coût de production. Mercadona, de son côté, affirme “ne pas être au courant.”

IGP

En Europe, les Indications géographiques protégées son vent debout contre le projet de la Commission européenne qui entend confier la gestion des indications géographiques à l’Institut européen de la propriété intellectuelle. Et veulent rester dans le giron de la PAC.

Bestioles dangereuses

Alors qu’on en sait un peu plus sur les circonstances de la mort de l’ours en Ariège en novembre dernier, certains agriculteurs ont d’autres chats, si j’ose dire, à fouetter. Au Botswana, le monde agricole ne cache plus sa colère contre le gouvernement qui, selon les récriminations, n’entretient pas les clôtures qui séparent la vie sauvage des cultures. Laissant libre cours à la circulation des bestioles aussi exotiques que dangereuses : éléphants, léopards, buffles, lions… Qui seraient responsables de la mort d’une cinquantaine de paysans depuis une quinzaine d’années. On a les ennuis qu’on peut.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.