Le sommaire du 29 avril 2021

Gel : aides insuffisantes et tensions à venir sur les marchés

Solidarité pour tous les agriculteurs

L’édito de Jean-Paul Pelras
“Cons caduques ou cons débutants…”

Lettre à Marlène Schiappa

Parce-que rien n’est jamais simple #2

Ailleurs dans les vignes du monde…

18 000 animaux d’élevage tués par les loups en 2020 ! Comment est-ce possible d’en arriver là ?

Artisanat
Villefranche de Conflent : le four à pain n’a pas eu le temps de refroidir

L’air du temps par Jacqueline Amiel Donat
Élections, jeunisme…

Et si on parlait d’Europe ?
La Conférence sur l’avenir de l’Europe est lancée !

Les Infos des Vignerons Indépendants du Roussillon
Épisode de gel : après le coup de froid vient le temps des annonces

De-ci, de-là , cahin-caha par Dorothée Boyer Paillard
Ne touche pas à mes enfants !

MSA Grand Sud et Languedoc : maintenir l’implication des jeunes dans la prévention

Grenache blanc : la station de Tresserre vient d’obtenir l’agrément d’un quatrième et nouveau clone

Descrozaille, le député aux “350 euros” planche sur… la gestion des risques agricoles !

Les Évanescents : de Dos Reis à Ribeiro

3 pensées sur “Le sommaire du 29 avril 2021

  • 28 avril 2021 à 8 h 30 min
    Permalink

    LETTRE OUVERTE AUX AMIS DU LOUP.
    C’est pas possible de lire autant d’âneries sur cet animal.
    Le loup, avec l’aide des écolos bobodes villes dont vous faites partie est en train de détruire la biodiversité que vous reclamez à grands cris .
    Dans les années 60, dans beaucoup de massifs, ont été peuplés des animaux sauvages. Certains qui n’y ont jamais été ont été introduits. Cerfs, mouflons, chamois, marmottes et leur population était stables jusqu’à il a 3 ou 4 ans, 2015 en gros.
    Or ces derniers années dans le cantal les mouflons approximativement 300 individus, sont déclarés éteints mais on voit leurs dépouilles éparses lors de randonnées. On ne voit plus de chamois, où sont ils passés ! ? La marmotte n’est pas encore réveillée……. suspense.
    Le pastoralisme à visage humain qui entretient les paysages va aussi disparaître, les éleveurs mettant la clé sous la porte. Les montagnes n’étant plus entretenues, l’envahissement des alpages par des résineux qui appauvrissent le sol et acidifient les cours d’eau va détruire la sempiternelle biodiversité que vois revendiquez.
    Pour protéger leurs troupeaux les éleveurs commencent à faire de l élevage en stabulation. Car les chiens de défense sont aussi attaqués et les filets de protection sont illusoires .
    Vous allez arguer que les agriculteurs sont indemnisés. Avec quel argent? Le votre. Trouvez vous logique de payer des impôts pour alimenter cet animal qui est en train de détruire la vie rurale?
    Êtes vous prêts à acheter du mouton de Nouvelle-Zélande ? Du bœuf d australie ? Du porc canadien?
    Et puis non! Ca se très mal en Italie et en europe de l’Est. Même les allemands commencent à bouger. Les belges à se réveiller.
    Allez voir le site Non aux loups dans nos montagnes !!! Vous pourez voir pleurez les agriculteurs que vous détestez tant. Vous pourez contempler des photos d’animaux de compagnie déchiquetés par une meute, des ânes destinés à la promenade dévorés vivants et laissés agonisants, des animaux sauvages dévorés jusqu’aux centres des villages.
    La presse vous ment et surtout les pseudo spécialistes du loup qui ne voient que leurs intérêts. Vendre leurs films ou leurs bouquins.
    Ouvrez les yeux.
    Bientôt lorsqu’il n’y aura plus de gibier ou d’élevages à consommer ce sera vous qui ferez partie de leur menu. Ou vos enfants.
    Merci de votre attention
    NB
    Je ne suis ni chasseur ni agriculteur

    Répondre moderated
  • 28 avril 2021 à 8 h 58 min
    Permalink

    Je suis sur que les pros loups trouveront des réponses pour justifier la prolifération du loup,et la destruction des troupeaux.
    Par notre si un jour ces loups leurs mangent leur chat ou ….ils seront aussi les premiers à pleurer .

    Répondre moderated
    • 28 avril 2021 à 12 h 32 min
      Permalink

      « 18000  » c’est une désinformation notoire, concernant 2020. Il faut acheter une calculette messieurs les bonimenteurs, dans les Alpes entre 2017 et 2020 les cheptels d’ovins et de caprins ont augmenté respectivement de 8% et 14%…Comme quoi le pastoralisme est compatible avec le loup!!

      Répondre moderated

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *