Gérer la vendange en “bon père de famille” [Par Yann Kerveno]

Nous restons sur les rendements autorisés par le décret, c’est-à-dire 48 hectos pour les côtes du Roussillon, 45 pour les côtes du Roussillon village et 42 pour les appellations communales. Et c’est à chacun de ventiler sa vendange en fonction de ses marchés” explique Jean-Philippe Mari…

Pour lire l’article entier, version papier ou numérique, abonnez-vous à l’Agri

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.