Chronique : “La lune … il y a déjà 53 ans” (Par Jean-Paul Pelras)

21 juillet 1969. Il y a donc tout juste cinquante trois ans qu’un spationaute américain posait sur le sol lunaire le plus célèbre pataugas de toute l’histoire de l’humanité. La lune donc, cet astre blond un peu désolé que nous observions de nos balcons ou de nos bancs publics dans la chaleur sirupeuse d’une nuit d’été, n’allait donc plus être un secret pour personne. Ce sont depuis 12 hommes au total qui ont arpenté ce satellite dont la distance avec la terre serait de 384 402 kilomètres et dont le nom correspondrait à la dix-huitième carte du tarot de Marseille. Si certaines légendes prétendent que la lune inspire les loups-garous, d’autres couplets plus romantiques, comme ceux de notre ami Pierrot, leur préfèrent un  beau clair de  lune, alors que l’agriculteur consulte les figures noires ou blanches du calendrier pour savoir s’il peut semer ses salades ou tailler ses pommiers. On dit également que les lavandières attribuaient à cet astre le pouvoir de faire blanchir le linge. Sachez enfin que vous pouvez décrocher la lune, lui aboyer, la demander, la faire voir en plein midi, la promettre, en tomber, être bien ou mal luné ou s’esquiver en lune de miel. Certains diront que l’on peut être con comme la lune, mais nous leur rétorquerons que, quand le sage la désigne, la plupart du temps c’est l’idiot qui regarde le doigt. Voilà, pour terminer, sachez que la température moyenne sur cette planète est de moins 77°. Ce qui explique l’épaisseur de la doudoune portée ce jour là par messieurs Armstrong et Aldrin alors qu’au même moment l’on diffusait, ici bas, le Retour de Don Camillo à la télévision.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.