Voyage en Absurdie [par Gilles Tibié]

J’ai passé une fin de semaine délicieuse, entouré de personnes charmantes, intelligentes et bienveillantes. En fait, le temps de quelques heures, l’esprit a vaincu le profit, l’individualisme, la jalousie et les non-dits. Durant ce court instant, entre terre et mer, loin de mon portable et de l’actualité du jour, j’ai eu le sentiment d’être porté par une vie, si j’ose dire, naturelle.

Ce lundi matin un autre naturel a repris le dessus. Branché sur RMC, j’écoute les nouvelles en allant au bureau. Dès 8 h 30, Aurore Bergé, présidente du groupe Renaissance à l’Assemblée nationale, dressait un état des lieux sur les incendies et indiquait qu’au vu de la catastrophe générée par leur recrudescence, l’État et les collectivités territoriales devront à l’avenir mettre plus d’argent en matière logistique. Je cautionne tout à fait eu égard aux dégâts occasionnés à l’agriculture et à la biodiversité. Mais, encore une fois, nos élites sont dénuées de bon sens. Je me souviens, il y a quelques années, d’un énorme incendie qui avait ravagé de nombreux hectares sur le département. Élus et institutionnels, à juste titre, s’étaient  offusqués et le “plus jamais ça” était de mise… De réunionites en réunionites, la montagne d’idées a accouché d’une souris. Depuis, le maquis a repris ses droits en attendant, malheureusement, un nouvel incendie meurtrier que les vaillants soldats du feu devront combattre à leurs risques et périls.

Il serait bon, une fois pour toutes, d’arrêter d’écouter les inepties des écolos totalement ignorants des sujets sur lesquels ils entendent changer le monde. S’appuyer sur les vrais forces vives des territoires, chasseurs, agriculteurs, élus locaux, pour prioriser un aménagement du territoire harmonieux, entre maintien de la biodiversité et possibilités d’accès pour une lutte efficace contre les incendies, serait salutaire. Je rappelle, en passant, qu’il y a un an, la sénatrice EELV, Monique de Marco, se félicitait d’avoir interdit l’élargissement des pares feux de la forêt usagère…

Intolérance et sectarisme

Toujours sur RMC, ce même lundi à 13 heures, j’entends que Monsieur Aymeric Caron, député NUPES, a pour objectif de déposer une proposition de loi pour interdire la corrida… Ça commence ainsi, la chasse et la pêche vont suivre, puis ce sera la plongée pour ne pas déranger les poissons et ainsi de suite avec les parapentistes dont l’activité est remise en cause par la LPO au motif qu’elle nuit à la quiétude des oiseaux nicheurs.
Pour couronner le tout, j’apprends par un ami, élu local, que la présidente du groupe LFI à l’Assemblée nationale, Madame Mathilde Panot, a posté sur les réseaux sociaux le message suivant : “Il y a 80 ans, les collaborationnistes du régime de Vichy ont organisé la rafle du Vél’ d’Hiv’. Ne pas oublier ces crimes, aujourd’hui plus que jamais, avec un président de la République qui rend honneur à Pétain et 89 députés RN !” Cet élu (marqué à gauche, j’insiste) m’a fait part de sa colère en dénonçant un amalgame abject et dénué de toute culture politique… Et, j’ajouterai d’une intolérance et d’un sectarisme absolu.
Monsieur Mélenchon avait prévu la foudre à la rentrée… On entend déjà le tonnerre gronder… La guerre est donc déclarée. Pour ma part, je serai attentif aux positionnements des parlementaires.
Sans vouloir faire l’aumône, cher William, chère Laurence, merci de programmer une nouvelle délicieuse journée en guise d’oxygène pour m’éviter de m’étouffer de telles absurdités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.