Municipales à Perpignan : les candidats face au monde économique

Photo © Thierry Masdéu

Tous les chefs d’entreprises du département sont invités à assister à la soirée organisée par l’Alliance économique (UPA, UPE, FDSEA) le 9 mars prochain à 18 h au Méga Castillet. Robert Massuet, président de l’UPA nous en parle.

L’écho : Pourquoi avoir organisé cette soirée avec les agriculteurs et les commerçants ?
Robert Massuet : C’est tout l’intérêt de notre Alliance économique. On avait l’habitude de faire chacun de notre côté notre événement quand il y avait une élection. Résultat : les hommes politiques adaptaient leur discours. Ils disaient aux agriculteurs qu’ils étaient pour la préservation des terres, ils disaient aux grosses entreprises qu’ils étaient pour la construction de zones commerciales et ils nous disaient qu’ils étaient pour le commerce en centre-ville. Là, nous serons ensemble pour les écouter et ils ne pourront pas jouer sur nos divisions pour tenir le discours qui les arrange.

L’écho : Comment va se dérouler la soirée ?
Robert Massuet : Nous avons invité tous les candidats, pour l’heure, ils sont neuf, nous verrons s’il y a des désistements d’ici le 9 mars. Nous avons retenu cinq questions qui tournent exclusivement sur l’économie. Chaque candidat devra répondre en 2 minutes. On a imaginé un format dynamique où il faudra obligatoirement être efficace pour marquer les esprits. Celui qui vient faire un grand discours sera à côté de la plaque. On a retenu uniquement le débat sur Perpignan car c’est la ville centrale et que de cette élection découle aussi la présidence de l’Agglo. C’est important que les artisans soient là. On a trop rarement l’occasion de se focaliser sur l’économie. On a une salle qui peut accueillir 450 personnes, nous avons déjà 400 inscrits, il faut vraiment que nos artisans se dépêchent de s’inscrire ; on a notre mot à dire dans l’économie locale !

UPA 66 – Par Jérome Mallau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.