Un nouveau président à Banyuls [par Yann Kerveno]

Romuald Peronne a été élu à la tête du syndicat du cru Banyuls, d’une courte tête.

Le cru Banyuls s’est doté d’une nouvelle équipe dirigeante et d’un nouveau président en la personne de Romuald Peronne. C’est la première fois qu’un vigneron indépendant accède à cette responsabilité, habituellement dévolue dans le département à des représentants de la coopération. Et ce après une campagne assez rude et un vote serré, 12 voix se sont portées sur sa personne contre 10 à Bernard Pech, l’autre candidat, vigneron au GICB. “Ce que je veux retenir de cette phase qui a été assez brutale, c’est que, pour une fois, il y a eu une opposition et un débat dans une appellation, ce n’est que la bonne marche de la démocratie” explique-t-il. Avant de préciser “que le plus urgent aujourd’hui est de remettre l’organisme de gestion en bon ordre de marche pour qu’il puisse assurer ses missions” et le faire évoluer pour rattraper le retard pris ces dernières années.
Petit-fils et fils de vignerons coopérateurs à Baixas et Rivesaltes, Romuald Peronne est ingénieur agronome, formé à Purpan, et œnologue. Il a vinifié dans le Bordelais, en Priorat, en Californie avant de s’associer à l’investisseur Jacques Piriou et de créer ce qui est aujourd’hui le Clos Saint-Sébastien, après le rachat du Clos Xatard. Aujourd’hui, son exploitation compte 23 hectares et produit 100 000 bouteilles vendues pour un tiers à l’export, un tiers en vente directe et un tiers aux professionnels. Lors de la mandature précédente, Romuald Peronne était déjà membre du conseil d’administration présidé par Georges Roques. Tous deux avaient démissionné, avec Elsa Gaillard, sur fond de dissensions autour du rôle du syndicat de cru et de l’opération Reconquesta en particulier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *