Z’êtes sûrs ? [Par Yann Kerveno]

Il s’en passe de drôles dans les comités sécheresse dans l’Aude. Ainsi, à l’heure de mettre en place les restrictions de prélèvements d’eau en raison de la sécheresse, il a été, décidé, contre l’avis des professionnels, d’interdire l’usage des canons d’arrosage dans les champs entre… 12 et 18 heures. Raison invoquée ? « Cela choque l’opinion publique. » Ce qui, vous en conviendrez, n’a pas grand-chose d’agronomique. Selon nos informations, ll aura fallu quatre semaines pour faire sauter cette mention de l’arrêté. Quatre longues semaines qui ont coûté un tiers des rendements dans une zone largement dévolue à la production de semences…

Pourquoi ?

Parce que le respect de ces mesures prises en dépit du bon sens agronomique a allongé les tours d’eau d’une quinzaine de jours, en pure perte puisqu’elles ont empêché que les plantes aient accès à l’eau qu’elles réclamaient, notamment au moment crucial de la floraison. « On hésite entre incompréhension et incompétence » se désole un bon connaisseur du dossier, « le monde agricole n’a absolument pas été écouté dans cette histoire. Au final à cause de cette absurdité on perd des rendements, 30 % en moyenne, sur des productions en grandes tensions, les semences, à cause de la guerre en Ukraine. » CQFD. Et l’on ajoutera que l’évaporation liée aux heures chaudes de la journée, c’est entre 3 et 5 % et que l’évapotranspiration des plantes a aussi pour vertu de faire baisser la température dans et aux abords de champs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.