Yin et yang

Je regarde la série Naruto en ce moment et j’adore très sincèrement. Le yin et le yang, les zones grises, des philosophies de vie… Lors d’un des combats, voici le dialogue entre le jeune Naruto, un être lumineux, l’être sombre qu’est Madara et l’être brisé qu’est Obito :
Madara : “Ces discussions interminables ne mèneront à rien, alors autant en finir tout de suite.”
Naruto : “Vous ne savez pas encore que lorsqu’il y a débat, en général, c’est la majorité qui l’emporte. Qu’est-ce que vous dites ?”
Obito : “Sage principe s’il en est, qu’on appliquera après vous avoir exterminé.”

Durant ces cinq dernières années, le peuple français, en grande majorité, n’a eu de cesse que de réclamer le débat, la bienveillance, la compréhension mutuelle face à des êtres sombres, bornés dans leurs certitudes d’avoir raison et de n’être que la seule voie à suivre. Et ces hommes et femmes, semblant être à l’écoute, ont fait vriller l’État de droit par leur intransigeance, leur arrogance, des formes de violence physique et psychologique.
Près de 54 % d’abstention à ces élections législatives, c’est finalement le premier parti de France. Le désamour des Français avec les politiques s’est creusé progressivement. Certains, par inconscience, ne vont pas voter, d’autres par lassitude, d’autres encore par exaspération, d’autres enfin par crispation. Les raisons sont nombreuses et variées, mais elles sont une défiance face aux politiques et surtout face à la République qui ne les protège désormais plus. Le parti présidentiel n’a que 245 députés, face aux oppositions représentant 332 députés dont un premier parti d’opposition représenté par le RN et ses 89 députés. Le président a été élu avec 65,76 % des suffrages exprimés. Les députés l’ont été avec 42,70 %, soit 57,3 % des abstentions, nuls et blancs.

La destruction méthodique, durant ces cinq dernières années, a été puissamment ressentie par les Français qui n’en peuvent plus. Les menaces de recourir à la dissolution se font déjà entendre… Mais est-ce vraiment d’une dissolution dont la France a besoin ? Le général De Gaulle a eu l’honneur de se retirer, en 1969, pour son référendum où le “non” l’a emporté avec 52,4 % des suffrages exprimés. À la grande différence que l’abstention ne représentait que 19,87 % et que la participation avait été à hauteur donc de 80,13 % dont 2,73 % de votes blancs et invalides… Mais il y a une différence fondamentale entre ces époques : l’honneur.

Ce qui me laisse un espoir c’est que Naruto gagne à la fin, mais pas seul. Il gagne parce qu’il forme une équipe hétéroclite unie par le lien puissant de l’amitié et de la sauvegarde de leur humanité. Gardons l’espoir que des ténèbres jaillira la lumière et alors tentons de la conserver précieusement auprès de nous.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.