Une marque pour les vaches des Albères [par Yann Kerveno]

Divaguant autrefois dans les Albères, les massanaises ont aujourd’hui leur propre marque commerciale.

Carn de Bosc. C’est le nom choisi pour marque commerciale par les éleveurs de bovins des Albères au terme d’un vaste programme européen de trois ans destiné à mettre bon ordre dans un troupeau éparpillé dans le massif. Porté par l’association pour la défense et la promotion des races locales en pays catalan, le projet a consisté à remettre un peu d’ordre dans le troupeau de vaches Albera, aussi appelées massanaises, habituées à vadrouiller en liberté dans les Albères. Si elles sont aptes à valoriser les terroirs les plus maigres et contribuent à l’entretien du massif, elles posaient aussi ces dernières années quelques problèmes de cohabitation… Mais avant d’aller plus loin il fallait donc ranger un peu, regrouper les animaux, les caractériser pour leur donner une existence légale, bref, en faire une race. Contrairement à la Catalogne, la massanaise n’existe pas en tant que telle en France. “Pour gagner du temps, nous avons demandé une extension de la reconnaissance de la race en France à partir de ce qui existe de l’autre côté de la frontière” explique Karine Quintana, présidente de l’association.

750 vaches

Une procédure plus simple que la reconnaissance pure et dure puisque le standard existe déjà de l’autre côté de la frontière. Elle est d’autant plus rendue possible par les résultats des analyses de sang effectuées sur les animaux et de l’exploration génétique qui a mis en évidence la parenté des animaux. Chez nos voisins, en plus du statut de race, compte tenu de la faiblesse de ses effectifs, elle fait même l’objet d’une procédure de préservation. Ce travail fait, il sera possible d’œuvrer à la préservation du troupeau en évitant autant que faire se peut la consanguinité. Selon Karine Quintana, il existe 250 vaches Albera de ce côté de la frontière et 500 de l’autre. Une demi-douzaine d’élevages en possède ici pour deux seulement en Catalogne. La marque vient donc parachever ce travail et donner une visibilité aux produits de ces animaux. À retrouver prochainement dans vos assiettes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.