Parce que rien n’est jamais simple 2022 – #26 [par Yann Kerveno]

Un corridor sur la mer

La Russie et la Turquie, qui essaye de s’imposer comme médiateur dans la guerre en Ukraine, sont tombées d’accord pour recommencer à discuter des exportations de céréales ukrainiennes. L’idée défendue par les Turcs est d’instaurer un corridor maritime à l’écart des combats pour permettre aux vraquiers de traverser la Mer Noire et rejoindre le Bosphore sans risques. Le ministère turc de la défense a d’ailleurs indiqué qu’un premier bateau, turc, avait pu quitter Marioupol (ville portuaire occupée par les Russes). Une première depuis le déclenchement de la guerre le 14 février dernier. Depuis cette annonce, en milieu de semaine dernière, on a appris que deux terminaux de stockages d’oléagineux appartenant à Bunge et Viterra (Glencore) ont été détruits par des bombardements russes sur le port de Mykolaïv.

Coupures d’eau

Il ne vous aura pas échappé, (le premier qui dit le contraire sera condamné à lire les 10 derniers rapports du GIEC) que le climat change à toute vitesse, avec des conséquences dramatiques sur la météo et le renforcement de la violence des éléments. Alors sachez que si l’on en reste là en termes de génétique, la date de récolte du maïs destiné à l’ensilage sera avancée d’un bon mois en… 2100. Et ce sous la double influence d’une plus grande précocité et du raccourcissement de la période végétative. On sait par ailleurs que l’Italie est dans une situation très délicate depuis des mois à cause de la sécheresse qui frappe le Nord du pays (certaines zones n’ont pas vu de pluie depuis 110 jours). À tel point qu’aujourd’hui, 170 villes et villages du Piemont ont restreint la consommation d’eau à la cuisine et la boisson, que l’eau est coupée la nuit dans dix villes, principalement dans la province de Novara et que le grand fleuve Po est à 72 % de son débit habituel. De quoi susciter de profondes inquiétudes sur les activités agricoles, nombreuses dans la région. Et que les deux régions de Lombardie et du Piémont allaient demander à l’État italien le déclenchement de l’État d’urgence.

Appel rejeté

Aux États-Unis, la cour suprême a rejeté l’appel du groupe Bayer dans une des nombreuses procédures engagées dans le pays contre le glyphosate. Le groupe chimique allemand avait demandé l’annulation d’un dédommagement de 25 M $ attribué en 2019 par la justice à Edwin Hardeman, un Californien qui accuse le glyphosate de lui avoir donné le cancer. Dans la myriade de procès intentés à Monsanto (racheté depuis par Bayer), les jugements sont différents selon les États, trois procès ayant été gagnés par les plaignants et trois autres par Bayer. Le groupe allemand a par ailleurs annoncé retirer le glyphosate de la formulation du round-up vendu aux non-professionnels de l’agriculture à partir de début 2023.

Avoir la patate

Après le pois chiche, la patate est-elle le futur super-aliment dont rêvent tous les industriels ? C’est possible à en croire une étude récente qui met au jour de prometteuses qualités industrielles. S’il existe déjà du “lait végétal de pomme de terre”, les protéines de la pomme de terre pourraient avoir un rôle dans la fabrication de muscles, à l’instar des protéines animales. Voilà de quoi rassurer les bodybuilders devant une barquette de frites !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.