“Les Vignerons sur Mer” : une nouvelle marque pour la côte Vermeille [par Yann Kerveno]

Les vignerons de Banyuls et Collioure se sont dotés d’une nouvelle identité. Désormais, ils signeront “Les Vignerons sur Mer”.

Il y a un bail que les vignerons de la Côte Vermeille réfléchissaient à une nouvelle identité qui puisse, au-delà des noms de leurs appellations, Banyuls et Collioure, draguer un peu plus de notoriété et de “sex-appeal” comme on disait autrefois dans le marketing. “Cette marque est un signe important pour nous” explique le président du syndicat du cru, Romuald Peronne. “C’est important, parce que cela acte d’une période nouvelle qui voit émerger un véritable collectif des vignerons de nos appellations.” Son développement a été rendu possible par la mise en place d’une cotisation exceptionnelle. “Pour une fois, nous n’avons pas cherché à savoir qui ? Quoi ? Comment ? Nous avons fixé à 500 euros par opérateur (vigneron indépendant ou cave coopérative) cette cotisation et elle n’est nullement liée aux volumes produits. Et ce qui me réjouit, c’est que les négociants de l’appellation, qui ne sont pas adhérents au syndicat du cru, nous ont rejoints et ont abondé” se félicite-t-il.

Avec, à la clé, un budget global d’environ 25 000 euros. Alors qu’elle est déployée sur les réseaux sociaux depuis quelques jours, la marque sera appuyée cette année par trois manifestations locales. La première, c’est ce week-end, avec la fête des 30 ans des Rosés de Collioure. Deux jours autour des rosés avec un dîner de gala, sur le thème du rose, le samedi, et une manifestation grand public le dimanche, toujours à Collioure, où une vingtaine de vignerons feront déguster leurs vins.

Les Caminades, nouvelles venues

Le deuxième rendez-vous que les Vignerons sur Mer donnent aux amateurs de vins cette année, ce sera le 24 juillet prochain à Cosprons, avec Les Caminades. Une randonnée gourmande de 6,5 kilomètres à travers le vignoble, pour le découvrir et en déguster les vins. Avec l’appui de la Rosée des Pyrénées en guise de match retour du trentième anniversaire de celle-ci aux Bouillouses. Journée qui sera l’occasion de rendre hommage à Bruno Servant qui était la cheville ouvrière de cette manifestation nouvelle dans le paysage du cru.
Enfin, il y aura la traditionnelle fête des vendanges de Banyuls à l’automne. Le choix de rester local est assumé. “S’il faut aller ailleurs, nous verrons plus tard, pour l’instant, il est important de faire connaître cette identité localement” précise Romuald Peronne.

Cette “autonomisation” est-elle un prélude à une sortie du Cru Banyuls du CIVR ? “Le CIVR doit être en effet un soutien de ces opérations, s’il ne l’est pas assez, alors oui nous envisagerons peut-être une sortie du cru, mais pour l’instant, nous travaillons à notre notoriété.”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.