Les nouvelles mesures de confinement

Il faudra attendre encore quelques heures pour connaître avec exactitude l’étendue des mesures de confinement annoncées hier soir par Emmannuel Macron. Retenez toutefois ce matin que sont interdits jusqu’au 31 mars prochain, au moins : 

« le déplacement de toute personne hors de son domicile à l’exception des déplacements pour les motifs suivants, dans le respect des mesures générales de prévention de la propagation du virus et en évitant tout regroupement de personnes :

1° Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels insusceptibles d’être différés ;

2° Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées par arrêté du ministre chargé de la santé pris sur le fondement des dispositions de l’article L. 3131-1 du code de la santé publique ;

3° Déplacements pour motif de santé ;

4° Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance des personnes vulnérables ou pour la garde d’enfants ;

5° Déplacements brefs, à proximité du domicile, liés à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective, et aux besoins des animaux de compagnie.

Les personnes souhaitant bénéficier de l’une de ces exceptions doivent se munir, lors de leurs déplacements hors de leur domicile, d’un document leur permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l’une de ces exceptions. » Le texte officiel est au bout de ce lien.

Le fameux viatique à télécharger et imprimer est au bout de ce lien. Si vous n’avez pas d’imprimante, vous pouvez recopier le formulaire sur papier libre. 

Et pour l’agriculture ? 

Christiane Lambert a publié hier soir un message sur Facebook pour annoncer que des négociations étaient en cours avec le gouvernement pour dresser une liste de métiers et tâches indispensables au bon fonctionnement de la chaîne alimentaire.

Le gouvernement a aussi mis en ligne des ressources pour les entreprises, pour les aider dans la gestion de la protection des salariés mais aussi pour l’ensemble des dispositifs économiques mis à leurs disposition afin d’atténuer le choc provoqué par la crise sanitaire. La Mutualité sociale agricole a précisé de son côté les conditions de suspensions ou de report des prélèvements de cotisations. Les banques sont aussi mobilisées et proposent aux entreprises différents dispositifs, qui vont du report de remboursement de crédits, à l’accélération des instructions de dossiers de crédits (moins de cinq jours) ou la suppression de certaines pénalités… 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.