Fête du Passage des troupeaux : le rendez-vous des passionnés de nature et de pastoralisme ! [par Thierry Masdéu]

Comme chaque année, ce troisième jeudi de juillet (21) mettra à l’honneur le pastoralisme en Capcir. Très attendu, après deux années d’interruption pour cause de crise sanitaire, l’évènement s’est doté pour l’occasion d’une programmation riche et festive qui débutera à Formiguères dès 8 h 00 du matin pour se clôturer en soirée concert, sur la station de ski de la Calmazeille.

Une montée en puissance dynamisée par une équipe de jeunes agriculteurs, nouveaux membres du bureau du Groupement pastoral (GP) Balcère-Lladure (voir encadré). Durant cette journée, les éleveurs de montagne partageront avec le grand public une pratique ancestrale : le passage des troupeaux de bovins de la vallée de la Lladure à celle du Galbe… Territoire qui s’étend de la commune des Angles à celle de Formiguères.
Gascon, Limousin, Aubrac, etc., plus de 300 bovins, vaches allaitantes, taureaux, sans compter les veaux, vont arpenter, en compagnie d’éleveurs, d’accompagnateurs de montagne et de plus d’une centaine de randonneurs, les 10 kilomètres de chemins, de pistes et dénivelés pour rejoindre d’autres pâturages. Une étape indispensable dans la transhumance, débutée le 20 mai dernier, qui consiste au transfert des animaux d’une estive à une autre afin de régénérer la ressource en herbe.

Barthélémy Riviell

Organisée depuis 2008 par le GP Balcère-Lladure, présidé par Barthélémy Riviel, cette manifestation participative a surtout un but pédagogique. Que ce soit au départ de la randonnée, où un petit fascicule sécuritaire est distribué aux participants, ou bien sur les stands des associations pastorales présents à l’arrivée, la prévention occupe une place majeure. “Chaque année, nous conseillons le public sur les comportements à tenir face aux animaux. Mais malencontreusement, avec l’absence des deux dernières éditions, nous avons bien ressenti l’importance que revêtent ces sensibilisations. Car, ces derniers temps, la cohabitation en montagne entre les troupeaux et des randonneurs non avisés, néophytes, c’est compliqué !” témoigne avec regrets, Corinne Pérarnaud, secrétaire du GP Balcère-Lladure, chargée de la communication.

Prévention et promotion

Corinne Pérarnaud

Des consignes sécuritaires et quelques règles de base qu’elle souhaite rappeler. “Le problème majeur concerne les chiens des randonneurs qui doivent toujours être tenus en laisse à l’approche des animaux. Ensuite, il faut aussi contourner un troupeau si celui-ci est au milieu du chemin, tout en respectant une distance qui est facilement identifiable.” détaille Corinne, qui est aussi éleveuse de bovins à la Ferme Pérarnaud sur la commune de Formiguères. “Pour les brebis, par exemple, si le patou commence à aboyer, c’est que le périmètre sécuritaire a été franchi. Et pour la vache qui protège son veau, si elle commence à se redresser et à s’agiter, cela signifie que la zone est trop proche, il y a danger et elle risque de charger”.

Au-delà de l’aspect préventif, cette manifestation est aussi l’occasion de promouvoir le rôle du pastoralisme et de son interaction sur les exploitations agricoles, l’économie de montagne et la biodiversité. Des rencontres qui permettent au public de mieux comprendre les multiples intérêts du pâturage de montagne que nous décrit Corinne.
“Sachant que nos exploitations d’altitudes ne réalisent qu’une seule coupe, c’est la période propice pour rentrer les foins destinés au stockage d’hiver. Ensuite, sur les estives, entre les vaches, les brebis et les chevaux, chacun trouvant son alimentation préférée, ils font d’excellents débroussailleurs pour la prévention des incendies et nous assurent par la même occasion un pré-entretien du sol des zones skiables”.

Comme celles de la Calmazeille à Formiguères, qui accueillera le midi, pour cette 13e édition de la fête du Passage des troupeaux, plus de 300 personnes autour d’un apéritif offert par le GP, suivit d’un repas 100 % local (voir tarifications sur le programme) avec le traditionnel veau à la broche. Un événement à ne pas manquer avec, tout au long de l’après-midi, des animations pour les petits et les grands, un marché fermier et artisanal de producteurs locaux, sans oublier les mini-concerts qui clôtureront la soirée par des chants basques, catalans et occitans, un bel hommage aux éleveurs de toute la chaîne pyrénéenne…

Contact : Corinne Pérarnaud
Tél. : 06 16 12 53 08 / mail du GP : gpbalcerelladure@orange.fr

Composition du Groupement pastoral Balcère-Lladure :

• 13 éleveurs d’ovins pour 1 800 brebis.
• 8 éleveurs de bovins pour 300 vaches et taureaux.
• 3 éleveurs d’équins pour 26 chevaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.