Et si on pissait sur les braises pour éteindre les feux ? [par Jean-Marc Majeau]

Alors, comme ça, il va falloir que j’éteigne le WIFI quand je ne m’en sers pas… Et la lumière bien sûr. Et pisser sous la douche aussi. Tout ça pour la planète. Ben oui : s’il fait 40 degrés à Brest, que les feux de forêt ravagent la côte Atlantique, c’est parce que tous les matins je pisse dans mon chiotte et que je tire la chasse d’eau ! Salopard que je suis ! Aucune conscience collective ! J’aurais dû suivre l’exemple de mon grand-père, un écolo avant l’heure qui pissait contre les arbres ! Il va falloir aussi que je me passe de la voiture… Au profit du métro sûrement. Pour effectuer les 500 kilomètres hebdomadaires qui me conduisent à mon boulot, si je veux contribuer individuellement à la baisse de l’impact carbone, je vais devoir chercher la station RATP la plus proche !

Au pire, si je ne devais pas y parvenir avec les ressources locales, j’aurais la possibilité de demander à Jeannot, notre ex-Premier ministre. Dès qu’il aura fini de repeindre ses volets ! Il nous a déjà sauvés de la Covid en nous vaccinant comme du bétail, en nous incitant à boire les bières assis et à skier sans remonte pentes… Je ne doute pas de sa capacité à me trouver un métro suffisamment proche pour me rendre quotidiennement en Cerdagne sans consommer de diesel ! Sacré Jeannot ! Un précurseur qui, un mois après sa nomination, imaginait déjà ses concitoyens du Conflent se rendant à Perpignan en vélo électrique… 100 bornes, soit 4 heures de roulage puisque les VAE sont limités à 25 kms/h… Sans compter sur l’autonomie limitée à 60 bornes de la batterie ! On sent toujours le bon sens du mec qui a déjà roulé en bécane…

Donc aujourd’hui, on va économiser : la sobriété est à l’ordre du jour. Avec pour exemple notable, le survol de Paris par la Patrouille de France, la caravane du Tour arpentant l’hexagone, le grand prix de F1 du Castellet et la vente d’armes aux Émirats : la sobriété on vous dit ! Remarquez, pour améliorer le pouvoir d’achat des ménages, la frugalité, en plus d’être salutaire, va devenir indispensable ! Nous sommes bien obligés de constater que tout a augmenté. Et ça, depuis la guerre d’Ukraine ! Comme un imbécile, j’étais convaincu, depuis des années, que tout venait de Chine ! Et bien non : ça vient de Kiev et de la Crimée ! C’est pour ça que tout devient plus cher ! Même la moutarde ! Et je ne vous parle pas des tee-shirts kaki que Zelenski a remis à la mode : intouchables !

Tout est bon pour vendre !

Il va donc falloir se serrer la ceinture. Alors, à partir de maintenant, je pisserai sous la douche, lumière éteinte, et assaisonnerai la salade avec de l’huile de palme. Parce que je suis un bon citoyen et que j’aime trop les pompiers ! Autre chantier en cours : faire ma 2e dose de rappel Covid. En fait, ce sera la 4e dose finalement… Avant la suivante ! Et, vu l’inefficacité des trois premières, il y a fort à parier qu’on va me proposer d’associer une technique destinée à optimiser cette protection. On a essayé de confiner, d’isoler les grands-mères dans les cuisines, de boire sa bière assis, de skier sans remontées mécaniques, de mettre un masque en plein air… Avec le succès que l’on connait. Ça va être compliqué de nous imposer l’ouverture de 10 minutes par heure des fenêtres en plein hiver, tout en limitant la consommation de nos chaudières. Mais on devrait nous sortir une nouvelle connerie : en Absurdistan, tout est possible !

D’autant que ce sont toujours les mêmes conseillers qui cogitent ! Remarquez, on évoque encore la Covid qui a occupé deux ans de notre vie, mais, il est possible qu’elle laisse la place à une autre pandémie : la variole du singe ! On nous la présente comme une maladie africaine, venant du singe, très contagieuse et sexuellement transmissible, touchant spécifiquement les homosexuels… Putain : ça fout la trouille ! Caroline Cayeux a bien fait de se méfier de “ces gens-là” ! Surtout si, maintenant, ils s’adonnent à la zoophilie !

Alors, pour ceux qui cherchent plus loin que ce que BFM TV leur raconte, je précise, à toutes fins utiles, qu’il s’agit d’une maladie des rongeurs et non pas du singe, bénigne, non mortelle, ne faisant pas partie des MST, et qui ne sera jamais un problème de santé publique. Mais, comme l’industrie pharmaceutique y a vu l’opportunité immédiate de relancer une vaccination suspendue depuis plus de 20 ans, l’OMS va en faire des tonnes ! Tout est bon pour vendre ! Je me demande même si la sobriété ne fait pas partie de leur stratégie… Je m’explique : cette maladie se transmet par contact direct avec les pustules cutanées des patients atteints. Or, en général, même les homosexuels en quête de sensations fortes, évitent l’accouplement avec les scrofuleux fébriles… Sauf lorsque la lumière est éteinte afin de préserver la planète…  D’où l’expression : malins comme des singes ces labos !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.