Corbère : Les canaux (encore) au secours de l’eau potable.

La nappe est trop basse pour que les pompes fonctionnent. Le canal de Corbère vient à la rescousse.

La nouvelle a circulé sur les réseaux sociaux durant le week-end. Les robinets de Corbère ne coulaient plus. Renseignements pris, nul problème de réseau, c’est en raison du bas niveau de la nappe phréatique. Trop basse, comme l’an passé à pareille période, elle provoque le désamorçage des pompes qui alimentent le réseau d’eau potable. Comme l’an dernier, ce sont les canaux qui viennent à la rescousse. Depuis lundi matin, le canal de Corbère relâche 200 litres d’eau par seconde dans le Boulès pour faire tenter de faire remonter la nappe phréatique.

« La situation est pire que l’an dernier et nous prenons, c’est sur notre initiative, sur nos propres débits destinés à l’irrigation pour réalimenter la nappe. Et c’est compliqué car vu le faible débit de la Têt, les canaux à l’aval du barrage de Vinça sont contraints à un tour d’eau draconien, qui change tous les 2 jours, pour s’adapter au mieux au débit du fleuve » explique Sandrine Jaffard de l’association des canaux. « Le fait que le canal de Corbère réalimente la nappe représente donc un effort pour l’ensemble des canaux aval qui s’adaptent une fois de plus en restreignant leurs prélèvements. » Les pouvoirs publics sauront-ils en tenir compte ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.