Chasse : suite à l’accident mortel du samedi 19 février dans le Cantal

La FDC66 demande à tous les chasseurs et chasseresses des Pyrénées-Orientales de redoubler de vigilance et de prudence.

“La FDC66 s’associe totalement à la peine des familles touchées par ce drame. Cet accident mortel vient nous rappeler la nécessité d’être totalement investis, collectivement et chacun personnellement pour que de tels drames ne se reproduisent pas. Si l’enquête établira les faits et les responsabilités, je vous rappelle qu’en matière d’accident, la fatalité est rarement en cause.
Aucun écart, aucun manquement ne peuvent et ne seront tolérés.
Je vous demande solennellement d’être absolument intransigeants devant toute attitude, tout comportement qui contreviendraient aux règles de sécurité qui sont connues de toutes et tous. Redoublez de vigilance et soyez très attentifs, sur le terrain. Respectez scrupuleusement toutes vos obligations en matière d’information pour annoncer votre action de chasse.
De la même façon, soyez attentifs à tous les autres utilisateurs de la nature qui par méconnaissance ou imprudence ne respecteraient pas vos balisages”.

La FDC66 rappelle son intransigeance devant tout manquement aux règles de sécurités.

Jean-Pierre Sanson
Président de la FDC66

Réaction de Willy Schraen, président de la FNC

“Chers amis chasseurs, C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris en fin d’après-midi le décès d’une randonneuse de 25 ans par un tir accidentel dans le département du Cantal. Le tir aurait été effectué par une jeune chasseresse Cantalienne lors d’une battue au grand gibier sur la commune de Cassaniouze.
Je tiens à présenter à la famille de cette jeune femme et à ses proches mes plus sincères condoléances.
Pour l’instant, je n’ai pas totalement connaissance de l’ensemble des circonstances qui ont pu amener à un tel drame. L’accident s’est produit sur un petit sentier pédestre dans le sous-bois. Les panneaux de battue auraient été correctement posés. L’enquête en cours déterminera de toute façon les responsabilités.

Mais devant la gravité d’un tel accident, je souhaite vous communiquer certaines réflexions qui s’imposent à nous. En premier lieu, les services de la FNC sont en train de contacter toutes les fédérations de chasseurs départementales, pour qu’il soit rappelé à chaque chasseur l’ensemble des règles de sécurité propre à toute pratique de chasse. Dans les heures qui viennent, je demanderai au président de l’Alliance des sports et loisirs de nature de réunir dès le début de la semaine prochaine l’ensemble des fédérations de nature, pour rappeler les dispositifs de sécurité sur lesquels nous travaillons depuis plus de deux ans. Pour finir, je lance un appel pour que chaque chasseur de France prenne bien sûr toute la mesure du drame qui vient de se produire.

Sans attendre les résultats de l’enquête, je veux vous dire que rien ne peut justifier, même de façon accidentelle, la mort d’une personne. Je vous rappelle que nous utilisons des armes létales, et que chacun dans son utilisation doit être irréprochable. Je compte sur chacun d’entre vous pour redoubler de prudence. Ne pas tirer dans une situation où le moindre doute ou le moindre risque persistent, doit être l’unique conduite à tenir lors d’une action de chasse.
Pour finir, je vous demande d’exclure de vos chasses toute personne qui n’aurait pas une conduite sécuritaire parfaite lors de la pratique de notre passion. Il en va de notre avenir collectif”.

Willy Schraen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.