Annie et Marc Colom : la cuisine et le maraîchage dans la peau (Par Thierry Masdéu)

Comme se plait souvent à le dire Marc Colom, retraité depuis le 1er janvier 2019 “À la retraite on manque de temps, tellement il y a du travail !” Ancien maraîcher à Toulouges,  avec son épouse Annie, ils ont gardé 2 hectares sur les 7 de leur ancienne exploitation, qui attendent dès à présent repreneur. En attendant, et cela peut paraître paradoxal, après tant d’années passés au champ ou sur le stand de vente directe « Le Cistell d’Annie », ils ont, pour le plaisir mais aussi pour maintenir une forme physique et morale, créé un potager privatif.

Sur une allée des 12 chapelles de la serre, pousse en permaculture haricots verts, tomates, courgettes, aubergines, concombres, pommes de terre, artichauts, oignons, etc… Une grande diversité de légumes qui suffisent largement à la subsistance du couple. “Comme il se doit, en tant que bons agriculteurs, on a voulu faire un potager pour 2 et au final nous l’avons fait pour 30 !” ironise Marc avec étonnement et satisfaction ”Petit on ne sait pas faire !” rajoute Annie, qui retrouve les plaisirs de cultiver ses légumes préférés et conseille des recettes. “ Cuisiner c’est aussi une de mes grandes passions et régulièrement je propose plusieurs idées de plats pour essayer de motiver ceux qui veulent renouer avec  la cuisine des légumes !” Un régal pour la famille et amis qui viennent souvent à la rescousse pour récolter le surplus du potager. “Par exemple quand je sais que nous allons avoir une forte abondance d’aubergines ou de courgettes, je m’empresse de faire des photos que je leurs envoie en privé via Facebook, et ils prennent les dispositions pour venir nous rejoindre” détaille avec fierté la maîtresse des lieux, qui souhaite aussi nous faire partager quelques unes de ses fameuses recettes de saison, comme « l’escalivada spéciale » sans tomate ni poivron, uniquement avec des aubergines et l’oignon rouge de Toulouges bien évidemment, ou encore celle des tomates cerises (voir encadrés). Une invitation culinaire simple et goûteuse à la portée de tous.

Thierry Masdéu

Escalivada spéciale à la façon Cistell d’Annie

Idéal pour l’accompagnement des grillades, ce plat peut se consommer chaud ou froid.

Préchauffez votre four à 240 degrés.

Prendre un très gros oignon rouge de Toulouges et l’émincer à la mandoline.

Prendre 3 ou 4 belles aubergines, les éplucher en leur donnant une apparence zébrée, soit 1 bande sur 2 pour conserver un peu de peau. 

Réalisez sur toute leur longueur 3 ou 4 tranches, ni trop fines ni trop grosses, tranches que vous diviserez ensuite en deux sur toute la longueur. 

Disposez les deux légumes dans un récipient allongé et assez haut, allant au four.

Mélangez-les bien.

Salez et n’hésitez pas à verser généreusement de l’huile d’olive.

Enfournez à 240 degrés et laissez cuire durant 20 bonnes minutes, en remuant de temps en temps.

Baissez ensuite votre four à 140 degrés.

Rajoutez deux gousses d’ail écrasées et mélangez bien le tout.

Continuez la cuisson durant 30 à 45 minutes tout en remuant de temps en temps pour confire les légumes.

Au dernier moment, passez le plat 5 minutes au gril, afin d’obtenir une légère croute caramélisée sur le dessus. 

Si vous souhaitez consommer froide cette « escalivada spéciale », rajoutez une fois le plat refroidi, un « flop » de vinaigre.

Tomates cerise à la façon Cistell d’Annie

Idéal pour l’apéro ou en entrée.

Prendre environ 500 gr de tomates cerises

Ajoutez une pincée de gros sel

Hachez bien 2 gousses d’ail “picoulé”

Arrosez généreusement les tomates avec de l’huile d’olive

Rajoutez 2 “flops” de vinaigre sucré (framboise, figue, ou autres) 

Mélangez et laissez macérer toute une nuit, ou bien le matin pour le repas du soir.

Pour l’apéro, piquez-les avec un cure dent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.