Viticulture : « Sans l’hélico, on ne pourra plus se débarrasser du mildiou » (Par J-Paul Pelras)

«  Désormais, toutes les heures comptent ! » Pour Philippe Vergnes, président de la Chambre d’Agriculture de l’Aude, la course contre le mildiou est engagée et dépend des pulvérisations par hélicoptère. « Impossible de rentrer dans les vignes avec des engins agricoles sur 9500 hectares au moins. Tout est détrempé. La lune n’est pas favorable. Si le mildiou s’installe maintenant on ne pourra plus s’en débarrasser. Depuis 2015 nous ne pouvons plus traiter par hélico. Alors, avec l’ensemble des organismes viticoles et syndicaux, la Chambre de l’Aude et celle de l’Hérault, nous avons demandé une dérogation que nous espérons obtenir avant dimanche soir. » Une demande auprès de la DDTM qui ne pourra être accordée qu’avec l’aval de 3 ministères, ceux de l’Agriculture, de la Santé et de l’Environnement. Requête conditionnée, ente autre, par la non utilisation de produits CMR et le respect des distances imposées par les zones de non traitement. Selon Philippe Vergnes ces critères seront bien évidemment respectés sachant que les traitements anti mildiou et oïdium, sans insecticides, peuvent aussi s’appliquer sur des productions bio  : «  On nous a également demandé le taux d’argile des parcelles et le niveau de l’eau. Les réponses sont en bonne voie. Reste à fournir le nom commercial des produits à utiliser et à obtenir le feu vert des administrations concernées. Nous avons fait intervenir nos relais nationaux auprès des ministères, la présidente de la Région Occitanie a été contactée, ainsi que les présidents des départements, les parlementaires , la FNSEA, les JA, la Coopération, les Vignerons Indépendants … » Et Philippe Vergnes de rajouter «  Il faut faire vite, très vite. Nous sommes dans la vrai vie. La vigne n’attend pas. Ne rajoutons surtout pas, contexte oblige, une catastrophe sanitaire sur une catastrophe économique. » 

Jean-Paul Pelras


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *