Visite viticole de Jean-Louis Cazaubon : “Entre paysans”

L’homme est détendu, il tutoie la plupart de ses interlocuteurs, connait le métier et connait celles et ceux qui le représentent pour en avoir côtoyé certains lorsqu’il était président de Chambre d’agriculture dans les Hautes Pyrénées, puis de Midi Pyrénées avant de devenir Conseiller régional en 2016.
Jean Louis Cazaubon, en charge des dossiers viticoles et agroalimentaire, effectuait donc lundi dernier une “Tournée des vendanges” qui débuta chez Guy, Claude, Gilles Jaubert et Roland Noury au Château Planères à Saint Jean Lasseille. C’est Guy Jaubert, président des Vignerons Indépendants d’Occitanie, qui présenta l’entreprise et un site bâti par leur père Francis, récemment décédé, sur plus de 100 hectares pour 4 500 hectos produits. La visite devait ensuite se poursuivre sur l’exploitation avec un certain nombre de responsables agricoles et politiques dont Judith Carmona, conseillère régionale ; Boris Calmette, président régional de la Coopération viticole ; son homologue pour les P.-O. Guillaume Ribes ; Fabienne Bonet, présidente de la Chambre d’agriculture ; et des représentants du milieu viticole. Le vice-président de la Région a évoqué le contrat de filière viticole en insistant sur le développement du rosé, les questions environnementales, l’export et les cépages résistants. Une entrée en matière où il fut également question de la conjoncture avec, échaudage oblige, une faible récolte. Également au programme, soulevé par Guy Jaubert, le dossier des éoliennes sur l’Aspre auquel ce vigneron est farouchement opposé : “Nous avons mis plus de trente ans pour acquérir une notoriété et une reconnaissance avec l’appellation Villages et, d’ici quelques mois, ce projet risque de venir impacter notre territoire et notre vignoble de façon irréversible”.

Soutien aux investissements
Propos complétés par Fabienne Bonet qui évoqua les “trop nombreux” dossiers photovoltaïques et les répercussions qu’ils pourraient avoir sur l’agriculture départementale. Une agriculture qui compte, en Occitanie, 19 840 exploitations viticoles réparties au sein d’une filière à laquelle la Région consacre, chaque année, 10 millions d’euros. Depuis le 1er janvier 2018, dans le cadre du dispositif régional Pas-Contrat Agroviti qui vise à renforcer la compétitivité des entreprises agroalimentaires et viticoles, un soutien direct a été apporté aux investissements. Ce qui se traduit par la programmation de 79 contrats pour 20,5 millions de crédits dont 2,2 millions de crédits Feader ainsi que 71 pass pour un montant de 1 million d’euros.
À noter également des aides aux plantations nouvelles revalorisées en 2018 jusqu’à 8 925 €/ha pour les JA et 7 140 €/ha pour les nouveaux installés. Ce sont ainsi, des dégâts causés par la canicule à la question du risque assurable, en passant par l’irrigation, la promotion des vins à l’export ou encore la création d’un Fonds régional sur le foncier, de nombreux dossiers qui furent abordés lors de cette visite. Une visite qui se poursuivit au Domaine Lafage, puis chez les vignerons coopérateurs de Cases de Pêne et enfin à la coopérative du Triangle d’Or à Trèbes. Un appui de la Région et une proximité dans les échanges appréciés par les acteurs viticoles dans un contexte de tensions commerciales et de remise en cause structurelles dues, entre autres, aux évolutions climatiques et aux questions environnementales.

Jean-Paul Pelras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *