Vinça : la génétique au cœur de la fête

La fête de l’élevage est l’occasion de se rencontrer pour les éleveurs. (photo Yann Kerveno)

L’élevage des Pyrénées-Orientales sera à la fête, comme tous les ans à Vinça, ce week-end, 27 et 28 avril. Avec au programme, de la génétique Gasconne et Aubrac !

Plusieurs stars de la race gasconne seront présentes et notamment Hocco, le taureau vainqueur du concours gascon du salon de l’agriculture, il pesait alors
1 380 kg. Venu de l’Aude et de l’élevage de Nicolas Lassale, il sera accompagné à Vinça d’Horloge, une vache aussi présente à Paris et de leur veau. Pour Raymond Solé, éleveur à Thuir et longtemps président du syndicat gascon, le rendez-vous de Vinça est une occasion donnée aux éleveurs de se rencontrer, chose qu’ils n’ont guère le temps de faire. Le département des Pyrénées-Orientales se distingue aussi dans la race gasconne par la proportion d’éleveurs engagés sur ces marchés de sélection et de génétique bovine qui alimentent les concours. Sur une grosse douzaine d’éleveurs inscrits au syndicat gascon, 8 vendent des reproducteurs ! “C’est d’abord une histoire de passion !” explique Raymond Solé, “il faut être passionné pour cela sinon ça ne marche pas, c’est trop de contrainte. Mais il y a aussi un aspect économique, vendre une broutarde moyenne rapporte 500 euros, une génisse pour la repro c’est possiblement 750 euros”. Si la Gasconne est une race ariégeoise, elle a largement fait souche dans les Pyrénées-Orientales et surtout l’Aude, devenu vivier d’excellence génétique. “Mais les P.-O. se défendent aujourd’hui, et les Audois viennent maintenant parfois acheter des animaux chez nous” sourit-il. “Alors qu’avant, c’était toujours nous qui allions là-bas.” Le mieux c’est peut-être de faire un saut à Vinça ce week-end pour s’en rendre compte de ses propres yeux !

Yann Kerveno

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *