Vigne : Attention aux vers de la grappe ! (Par Yann Kerveno)

La maturité avance vite, mais moins que les papillons et leurs cortèges de vers

Comme si l’année n’avait pas été assez compliquée comme cela dans les vignes, voici que s’invitent les vers de la grappe. On avait signalé la présence d’Eudémis et Cryptobablès, dans notre dernière édition, voici que la chambre d’agriculture des Pyrénées-Orientales tire la sonnette d’alarme. Si la maturité progresse bien, les dégâts causés par les vers pourraient être importants. « Les papillons sont très présents en particulier sur le littoral » explique Olivier Barberousse du service viticole de la Chambre d’agriculture « et les larves sont bien visibles, à tous les stades du développement. » Selon les parcelles, les dégâts peuvent atteindre 95 %. » Cela rend la vendange très difficile cette année » confirme, pour les Hautes Corbières, Atmann Affannis, directeur de la cave ce Cascatel. Et le phénomène s’étend largement sur tout le pourtour méditerranéen. Cette semaine, avec les précipitations du week-end, la tramontane et les papillons risque fort d’être un tournant de ces vendanges 2020. « Les conditions ne sont pas réunies pour attendre, dans les jours à venir il faudra sûrement envisager de vendanger le plus tôt possible, même en cas de légère sous maturité afin d’éviter des dégradations de récoltes plus importantes encore » recommande Olivier Barberousse. Le réseau de parcelles suivies dans le département a donné les résultats suivant la semaine passée : poids de baie, – 18 grammes, degrés + 1,22 avec 13,8 en moyenne sur l’ensemble des cépages, acidité à -0,38 et 3,10 en moyenne départementale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *