Vente directe : la proximité, c’est sur place ou livré… [par Thierry Masdéu]

Avec la crise sanitaire l’acte d’achat a évolué. Certains consommateurs ont découvert les atouts de la production locale. Et les agriculteurs comme Sylvie et Stéphane Cervera à Latour-Bas-Elne se sont adaptés en mettant en place un service de livraison à domicile.

SI la crise sanitaire, comme nous l’évoquions la semaine dernière, a révélé chez la majorité des consommateurs la place importante qu’occupe l’agriculture de proximité dans la chaine alimentaire, elle a aussi permis de découvrir ou de redécouvrir les goûts et saveurs des productions locales. Ce qui a aussi permis, selon les cas, de fidéliser une clientèle. Deux mois après l’amorce du déconfinement partiel, ce constat est majoritaire tant chez les producteurs qui fréquentent les places de marchés, comme chez ceux qui disposent de points de “vente directe”. Certains, vu la demande pressante de la clientèle période “Covid-19” ont même été amenés à créer des stands de vente directe sur les exploitations.
C’est le cas de l’E.A.R.L. “Les Pampas” à Latour-Bas-Elne. “Confinement oblige, la clientèle habituelle que nous servions tous les mardis et vendredis au marché de St. Cyprien a commencé à nous passer commande par téléphone pour des livraisons à domicile” indique Sylvie Cervera, agricultrice à Latour-Bas-Elne. “Et à partir de là, ils ont informé la famille, les amis, les voisins et ça a fait boule de neige ! À tel point qu’après le déconfinement, pour préserver cette nouvelle clientèle qui n’a pas la disponibilité de se rendre sur le marché, nous avons décidé d’ouvrir, les veilles de marché, tous les lundis et jeudis de 10 h 00 à 18 h 30 ce stand de vente directe à la propriété.” Une organisation qui permet à l’équipe “Les Pampas” d’assurer à la fois une assistance vente aux clients, tout en préparant les produits pour le marché du lendemain.

Plus de 50 fruits et légumes locaux référencés
Même si les livraisons sont toujours assurées pour les personnes en difficultés, d’autres éprouvent maintenant un réel plaisir à se rendre à la propriété afin d’y faire leurs emplettes. “Dans la région beaucoup de gens se désolent de voir qu’il y a énormément de terrain en friche” souligne Francis Jorda, retraité à Elne, qui ne connaissait pas l’existence de cette exploitation agricole et qui a apprécié les livraisons gratuites faites à domicile durant le confinement. “Il est plaisant de voir encore à deux pas de chez soi des terres cultivées et découvrir des professionnels qui aiment leur métier. En remerciement pour les services rendus et préserver cette agriculture, il était tout naturel que je continue à passer mes commandes chez eux. Et quand on voit la qualité des produits c’est rassurant, il n’y a pas photo !”
Une nouvelle activité commerciale sur laquelle Sylvie et Stéphane Cervera comptent pour compenser une baisse de la fréquentation touristique qui impactera directement le chiffre d’affaires des marchés de l’été. Avec plus d’une cinquantaine de références en fruits et légumes produits actuellement, l’ensemble des clients y trouve son bonheur. Et les plus pressés ont a disposition une liste sur laquelle ils peuvent passer commande pour récupérer les colis. Dans tous les cas, comme il est inscrit à la craie sur la petite ardoise adossée à la balance “Ici, on vous accueille avec un savoir-faire de professionnels et le SOURIRE !” Consolider pour l’ensemble de la profession ce lien, fragile, capital de reconnaissance acquis durant le confinement pour services “ali-élémentaires” : utopie ou réalité ? À n’en point douter, les prochains mois y apporteront leur lot de réponses.

Contact : Les Pampas – Sylvie : 06 51 65 24 79 / lespampas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *