Vente directe à la propriété : les conséquences “positives” du premier confinement [par Thierry Masdéu]

La crise sanitaire de la Covid-19 et les effets du premier confinement de mars 2020 ont semble-t-il éveillé les consciences de certaines personnes et en particulier chez les jeunes adultes qui ont réalisé que le paysan est un acteur indispensable pour leur alimentation.

Comme cette femme ou cet homme, parfois du voisinage pour les non citadins qui, aux aurores, est peut-être un peu bruyant avec son tracteur pour se rendre sur son exploitation, mais qui est, au bout du compte, un personnage clé, garant d’une source d’approvisionnement de proximité. Bon nombre d’exploitants qui, durant cette période où la tâche agricole est toujours intense, se sont dévoués à mettre en place un service de livraison et/ou de vente directe de leurs produits, en sont aujourd’hui en partie récompensés. C’est le cas de l’E.A.R.L. “Les Pampas” à La-Tour-Bas-Elne où nous avions rencontré en juillet dernier (voir Agri Nº 3726) les dirigeants, Sylvie et Stéphane Cervera. Des maraichers qui avaient dû créer dans l’urgence un stand de vente à la propriété. Cette réponse à une demande sociétale du moment, se solde finalement par une consolidation d’un service qui a conduit le couple d’agriculteurs à concevoir et embellir un espace de 70 m2 dédié à l’accueil du chaland. “Nous avons conservé plus de 60 % de la clientèle qui nous a découverts durant le premier confinement. Aussi, depuis Noël, nous proposons ce cadre chaleureux, abrité des quatre vents, où ils prennent de plus en plus de plaisir à venir faire leurs emplettes”, relate avec satisfaction Sylvie qui, avec sa fille Audrey et sa cousine Lolie, n’ont de cesse d’approvisionner les étals.

Des maraichers et un éleveur

Fèves, petit pois, oignons tendres, artichauts, asperges, pommes de terre nouvelles, etc., tous les légumes de printemps côtoient aussi fruits et autres productions locales pour le plus grand plaisir des clients. Ouvert tous les mardis matin de 9 h 00 à 13 h 00 et les jeudis sans interruption de 9 h 00 à 18 h 00, le stand “Les Pampas” accueille aussi, tous les jeudis matins, une nouveauté qui attire les amateurs de charcuterie et viande de porc. Un producteur de cochons noirs et roses, basé à Finestret, installe sa vitrine et propose ses colis de viandes et charcuteries issues d’un élevage de plein air. Une initiative et un service supplémentaire qui soudent une fidélisation toujours plus accrue des clients, séduits par le concept et qui en attirent de nouveaux.

Contact : Les Pampas – Sylvie :
06 51 65 24 79 / lespampas@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *