Travert n’est pas venu dans l’Aude, mais il était dans l’Hérault

Viendra, viendra pas ? Finalement il n’est pas venu. Le ministre de l’Agriculture, pourtant attendu dans l’Aude et principalement dans les secteurs de La Piège et du Razès sur le dossier des zones défavorisées, a donc annulé son déplacement en dernière minute, retenu dans la matinée de vendredi avec le Premier ministre. En revanche il était bien la veille ans l’Hérault.
L’Hérault où il rencontra des enseignants chercheurs de Supagro et, entre autres, avant de se rendre à la criée de Sète, des ostréiculteurs du côté de Bouzigues. C’est du moins ce qu’indiquait le communiqué du ministère. Et puis, il y eut cet autre communiqué reçu quelques heures avant l’atterrissage du ministre sur le tarmac de l’aéroport héraultais, émanant cette fois-ci de la FDSEA 34. Ou plus précisément du CAF, comprenez “Comité de l’agriculture française” au sein duquel siègent plusieurs instances dont la FDSEA, les Vignerons Indépendants, la Chambre d’agriculture, Coop de France, les Jeunes Agriculteurs, le Crédit Agricole, Groupama et la MSA. Voici ce que disait ce communiqué : “Dans le contexte actuel qui se joue au niveau national à travers le projet de loi issu des États généraux de l’agriculture, mais également au niveau européen avec les négociations du futur budget de la PAC et des traités commerciaux tel que celui du Mercosur, le monde agricole est très fortement préoccupé par son avenir. C’est pourquoi, le Conseil de l’agriculture française de l’Hérault rencontrera le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, ce jour de 19 h 30 à 20 h 30. Au cours de ce rendez-vous, la délégation héraultaise abordera les thèmes et sujets suivants : aléas climatiques ; épargne de précaution ; volume complémentaire individuel (VCI) ; assurance récolte : application des critères européens ; points d’alerte sur les conditions climatiques particulières et les difficultés d’implantation de parcelles (plantiers…) ou de récolte (fourrages…) ; PAC et OCM : négociation budgétaire de la PAC ; maintien de l’OCM vitivinicole et de son budget ; conjoncture économique actuelle : point sur la filière vitivinicole ; projet de loi issu des EGA ; augmentation des charges ; diminution voire suppression des aides à l’emploi (CICE/TODE) ; négociations des traités commerciaux : Mercosur ; présence et prédation du loup ; fraudes. À l’issue de cette rencontre un point presse est organisé à 20 h 30 à la sortie du centre d’affaire de l’aéroport de Montpellier.”

Travailleurs occasionnels : Despey en appelle au Premier ministre
Point presse auquel nous ne nous sommes pas rendus car la FDSEA 34 nous a indiqué que cette rencontre concernait uniquement le CAF de l’Hérault présidé par Jérôme Despey. Lequel nous appela pour nous donner les grandes lignes de cette entrevue où il fut question, dans un contexte climatique compliqué, de l’assurance récolte et, entre autres, de la suppression des dispositifs spécifiques d’allègement de charges (voir lettre FDSEA 66 aux parlementaires en page 4). Une suppression qui va impacter les secteurs d’activité employeurs de main d’œuvre sur laquelle le ministre de l’Agriculture a fait savoir qu’il ne reviendrait pas. Sur ce point, Jérôme Despey, également secrétaire général de la FNSEA, a indiqué : “Nous ne pouvons pas nous en tenir à cette réponse. Et nous allons nous adresser directement au Premier ministre.” Affaire à suivre.

Jean-Paul Pelras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *