Salade : Cette “spécialité” locale qui risque de disparaître

Avec des quantités plantées revues une nouvelle fois à la baisse, la production de salades en Roussillon décline d’une année sur l’autre. De 220 millions de pieds au début des années 90 nous atteindrons difficilement les 60 millions cette année. Une dégringolade d’autant plus significative qu’elle est corrélée à des prix payés aux maraichers qui peinent à atteindre le seuil des coûts de production. Autre problème qui risque de porter l’estocade à cette saison 2017-2018 déjà bien mal engagée, celui concernant les transports. En effet en lien avec les intempéries survenues sur le territoire français, les marchandises ne partent pas ou n’arrivent pas. Des problèmes d’acheminement qui perturbent forcément un marché déjà fragilisé par la conjoncture. (Une actualité qui sera développée dans notre prochaine édition.)

J-P Pelras

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *