Miellerie d’Ortaffa : un pôle d’excellence pour l’apiculture Nord catalane ! [par Thierry Masdéu]

Inédit, sur le département des P.-O. comme en région, la première coopérative catalane du miel a ouvert ses portes, la veille de la Saint Valentin, sur la commune d’Ortaffa. Une véritable histoire de passions et de passionnés d’apiculture qui se sont lancés dans cette aventure et dont la genèse du projet, initiée par l’Union syndicale apicole du Roussillon, remonte à 2015 (voir Agri nº3655 du 14-02-2019).

Retardé d’une année pour raisons liées à la crise sanitaire Covid, ce démarrage très attendu par les 14 coopérateurs fondateurs, la municipalité, maître d’œuvre, et les partenaires institutionnels, remporte déjà un vif succès auprès de la centaine de clients qui fréquentent sept jours sur sept l’espace boutique. Miels de romarin, de bruyère blanche, de buplèvre, de châtaigner, de chêne, etc., autant de délices à déguster sur place et à emporter, qui ravissent les amateurs de ces miels de terroirs aux qualités intrinsèques. Au travers de larges baies vitrées, les clients de la boutique peuvent aussi assister aux opérations d’extractions de miel, ou admirer, grâce aux ruchettes pédagogiques vitrées, l’activité des abeilles en se prêtant au jeu de la recherche des reines. Avec un investissement de près d’1 million d’€ et répondant aux normes sanitaires, ce bâtiment de 350 m2 offre une structure d’espaces et d’outils très fonctionnels, mis à disposition des apiculteurs professionnels, de loisirs, mais également aux débutants, condition essentielle à la pérennité du projet. “C’est primordial, l’apiculture, ça se découvre et la petite miellerie a pour objectif l’accueil et l’accompagnement des débutants qui veulent, dans un premier temps, partager leur miel dans le cercle familial”, déclare avec enthousiasme et en se remémorant ses débuts en apiculture, Michel Barcelo, président de la coopérative. “Cela peut susciter des vocations et il faut penser aux futurs apiculteurs !” Sur les trois prochaines années, la miellerie cible une évolution progressive de sa production. Pour cette année de démarrage, chaque coopérateur y a déjà consacré une partie de sa production, ce qui représente plus de 12 tonnes. Apports qui devraient respectivement se multiplier par deux et trois sur les deux années suivantes.

Michel Barcelo, président de la coopérative d’Ortaffa dans la salle d’extraction et vue en fond de l’espace boutique. (Photo Thierry Masdéu)
Vers une marque commune “Mella Terra”

Une multiplication de coopérateurs et de tonnages que Michel Barcelo estime viable et atteignable très rapidement : “Dans l’intérêt de tous, ce prévisionnel sera largement dépassé, car avec le principe coopératif, plus on amène de miel et plus les coûts de mise en pot, d’étiquetage, de distribution, etc. sont moindres”, rajoute avec conviction le dynamique président de la coopérative. “Le but est également de saturer la structure pour pouvoir créer rapidement une extension. Pas forcément dans ce bâtiment, bien que l’on dispose d’une réserve foncière de 100 m2, mais sur la commune avec, pourquoi pas, une unité de stockage et d’extraction et repenser le site actuel pour la mise en pot, l’étiquetage et la vente”. Pour dynamiser leurs forces commerciales, les coopérateurs ciblent aussi sur la création d’une marque commune, “MellaTerra” pour reconquérir, sur le plan local, le marché du miel. La cible : un marché assez exponentiel et complémentaire de ceux de plein air, celui des grandes surfaces. “Notre objectif est de pallier à leurs déficiences de productions locales originelles. Les groupes de distribution y sont de plus en plus attentifs et nos miels répondent à cette tendance actuelle du consommateur qui souhaite de plus en plus consommer local.” Entre la miellerie, les projets d’ordres pédagogiques, formatifs et thérapeutiques, des parcours botaniques, de l’implantation de plantes et d’arbres mellifères sur la zone du parc photovoltaïque et la création de stations d’élevages et de sélections pour la multiplication de cheptels, Ortaffa et son premier magistrat, Raymond Pla, fervent défenseur de ces projets, sont désormais voués à devenir respectivement “Commune” et “Ambassadeur” emblématiques de l’apiculture départementale catalane.

Contacts :
Miellerie d’Ortaffa : 04 68 85 29 49 
Michel Barcelo : 06 61 54 48 32

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *