Lettre à Christiane Lambert : “M. Hulot doit s’excuser !” [par Jean-Paul Pelras]

Christiane,
comme tu le sais, je publie désormais, chaque semaine, une lettre que je destine à une personnalité en lien avec l’actualité du moment. Les écologistes ayant, de toute évidence, sur ce point et par les temps qui vont, une longueur d’avance sur la FNSEA. Je t’imagine en train de lever les bras au ciel en criant “ça y est, il recommence” comme quand je ne respectais rien, ni personne, rue de la Boétie sur les bancs du CNJA et dans ces congrès où tu te méfiais toujours de ce maraicher totalement incontrôlable venu du Midi. En vieillissant, si, sur le fond, la passion demeure intacte, disons que, sur la forme, elle est désormais plus mesurée. Voici donc le sens de ce billet. Peux-tu, chère Christiane, en écho à la tribune publiée ci-dessus et dans Le Point (que tu as retwittée et je t’en remercie) demander à monsieur Hulot et à ses condisciples de s’excuser auprès du monde agricole français.
Je sais que la FNSEA a publié des communiqués visant à dénoncer le message délibérément orienté de la Fondation Hulot. Tu es également intervenue dans ce sens sur les réseaux sociaux. Mais cela ne suffit pas, ne suffit plus ! La machine à détruire la paysannerie française lancée par les ONG environnementales s’emballe, les médias font à leur égard preuve d’une complaisance sans limites et sans contradictions. Tout ce qui n’est pas bio, n’est pas beau, tout individu conduisant un tracteur devient un pollueur. En moins de dix ans, les écologistes ont fait évoluer le statut d’agriculteur d’indispensable à détestable.
J’écrivais, toujours dans L’Agri et dans Le Point, au printemps dernier : “Dans 20 ans les agriculteurs français auront disparu”. Au train où vont les choses je crains qu’il ne faille revoir la jauge, à la baisse bien entendu. Il ne restera pour nourrir les populations que la permaculture, l’agriculture régénérative ou syntropique et quelques conneries dans ce genre. De celles qui prônent la décroissance uniquement car une minorité a oublié qu’il fallait, 365 jours par an, nourrir l’humanité. Une notion que les politiques, tenus par quelques coalitions verdoyantes, considèrent avec condescendance. Le message selon lequel il ne peut y avoir de pays sans paysan n’est, de toute évidence, pas entendu par le pouvoir en place. Le syndicalisme agricole doit expliquer une bonne fois pour toutes au législateur qui, de l’écologiste ou de l’agriculteur, est capable, sans bricoler et sans faillir, de nourrir 67 millions de consommateurs. De facto, Hulot et les siens doivent s’excuser auprès de ce monde agricole auquel ils ont manqué de respect. C’est à la présidente de la FNSEA et à celui de la Coordination Rurale qui porte une voix de plus en plus audible d’exiger cette contrition sans délai.
Amitiés.

Une pensée sur “Lettre à Christiane Lambert : “M. Hulot doit s’excuser !” [par Jean-Paul Pelras]

  • 17 février 2021 à 11 h 40 min
    Permalink

    Encore un bon constat! Il est grand temps que nos experts et autorités de tutelles s’expriment clairement sur ces points , nous avons des instances européennes ( EFSA-ECA) , nationale ( ANSES…) qui étudient , évaluent, valident les dossiers sous tous leurs angles ( Tox, Ecotox, Human safety,technique..) il en va de leur crédibilité, donnons leur la parole pour contrer les allégations d’illuminés , d’écologistes en tous genres animés par une idéologie bien pensante .
    Il est temps monde agricole , ruralité en général de vous manifester , nous avons déjà sacrifié bonne partie de notre outil industriel dont nous en payons le prix fort dans le contexte COVID actuel ( pénurie de masques, flux tendu sur les approvisionnements pharmaceutiques , dépendance de nos fournisseurs…), ne perdons pas au travers de toutes ces attaques notre agriculture et par là notre auto suffisance alimentaire, pour ne faire de nos territoires que des réserves à touristes ou pourront se ressourcer les citadins en mal de nature .Basons nous sur des réalités / faits scientifiques pour arbitrer nos enjeux de demain pour tous nos sujets controversés de société actuels (aberration de la sortie du nucléaire ,énergie la plus décarbonée qui soit , controverse sur le diesel qui n’a jamais été aussi propre, utopie des énergies renouvelables en substitution de la part nucléaire, promotion de la voiture hybride-électrique, promotion du bio comme alternative aux productions agricoles conventionnelles qui ne suffira pas à satisfaire la demande alimentaire et utilise également des pesticides ( Cuivre-Soufre-Pyrethre naturelle- azadirachtine..)
    L’alimentation humaine n’a jamais été aussi sûre et abondante grâce aux progrès liés à la sélection , amélioration des techniques et pratiques agronomiques, protection phytosanitaire, un reportage sur la vie dans nos campagnes au lendemain de la guerre avec ses problèmes devrait pouvoir convaincre même les plus sceptiques sur les bienfaits du progrès .
    Propos d’un citoyen clair voyant réaliste .

    Répondre Report comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *