Les nouvelles du mois de février 2021 [par Yann Kerveno]

Australie : les taxes chinoises font très mal

Les taxes chinoises sur les vins australiens font mal. À tel point que le numéro 1 mondial, Treasury Wine Estate (TWE) doit revoir sa stratégie. Oublié le projet d’autonomisation de sa marque emblématique Penfolds, elle restera dans le giron du groupe. Il faut dire que le marché chinois compte pour 40 % du chiffre d’affaires de Penfolds. TWE ne déserte toutefois pas la Chine, il ne faut pas insulter l’avenir, et y expédie toujours des vins en provenance d’autres pays non concernés par le différend commercial en cours. Coïncidence ? L’entreprise australienne a dévoilé ses premiers crus Penfolds sourcés en Californie il y a quelques jours… Pour le premier semestre de son année fiscale 2021, TWE annonce toutefois des résultats en berne, chiffre d’affaires en recul sur six mois de 8,2 % à 920 M €, avec un repli encore plus sensible sur la Chine, – 36,6 %.

Chine : net ralentissement des importations

La crise de la Covid et les taxes sur les vins australiens ont fortement joué sur les importations chinoises en 2020 selon les chiffres rendus publics par les douanes. Elles ont en effet reculé de 30 % en volumes et 25 % en valeur (4,3 millions d’hectolitres et 1,6 milliard d’euros de chiffre d’affaires). Les fournisseurs qui y ont laissé le plus de plumes sont le Chili (3e fournisseur) avec un recul de 43 % des expéditions, la France (2e fournisseur) avec un recul de 31,1 % et l’Australie (1er fournisseur) qui accuse un repli de 29,5 % de ses exportations.

Californie : le prix du raisin en chute libre

En Californie, l’heure est à la décrue. Au moins dans les prestigieux terroirs de la Napa Valley où la récolte est bien plus courte que l’année dernière (- 13 %) et où les prix dévissent. Ainsi le prix moyen de la tonne de raisin est-il descendu à 4 577 $ (3 749 euros) soit une baisse de 20 % par rapport à 2019. La tonne de cabernet sauvignon y a même perdu près de 1 500 euros en un an pour se vendre seulement 6 186 $, soit près de 5 100 euros. Plusieurs phénomènes sont à l’origine de cette baisse : les incendies de l’année et le risque de goût de fumée mais aussi une ecorrectione du marché après deux belles récoltes en 2018 et 2019.
Italie : moins de vendange en vert donc plus de vins !
En Italie la récolte 2020 sera finalement plus abondante que prévu. Les vignerons italiens ne semblent pas avoir mobilisé le dispositif d’aides européennes de la vendange en vert. Au final, la vendange sera donc supérieure de 2,4 millions d’hectolitres que ce qui avait été envisagé et atteint 49,06 millions d’hectolitres. Les vins blancs représentant près de la moitié de la production avec 26,6 millions d’hectolitres et les rouges 20,4 millions d’hectos. La Vénétie est la première région productrice du pays avec 11 millions d’hectos et les vins d’appellation représentent 21,2 millions d’hectos.

Vers une nouvelle géographie de la vigne ?

Avec le changement climatique, de nouvelles zones seront bientôt propices à la culture de la vigne tandis que sous d’autres horizons elle deviendra complexe. Ainsi le magazine américain Wine Enthusiast s’est enquis de ces nouveaux eldorados et dresse leur carte. Y figurent la Norvège, où on pourra probablement produire du vin d’ici à 2050, la Bolivie où la vigne pourrait connaître un développement rapide, tout comme au Canada où la viticulture existante pourrait connaître une extension rapide ou au Japon.

Rioja : 100 points sinon rien

Le critique Tim Atkin vient d’accorder pour la première fois la note de 100 points, sur 100, à un vin de la Rioja. Et c’est, surprise ! Un vin blanc ! Il s’agit du López de Heredia Vina Tondonia Gran Reserva Blanco 2001 pour lequel il a ajouté le commentaire suivant : “vraiment historique et représentatif de l’éclat de ce millésime.” Pour ce classement annuel de la Rioja, il a procédé à la dégustation de 793 vins et distingué José Gil (Viñedos Jose Gil) comme jeune winemaker de l’année, Miguel Merino comme winemaker de légende et les Bodegas Sonsierra comme coopérative de l’année.

Égypte : la plus vieille brasserie du monde ?

Ce n’est pas du vin, mais c’est intéressant, des archéologues ont mis au jour ce qui semble bien être la plus ancienne brasserie du monde en… Égypte. Découvertes dans le Sud de l’Égypte, à Abydos, les ruines datent du règne de Namer, aux alentours de 3200 avant notre ère. Selon les calculs des archéologues, la brasserie avait une capacité de brassage de 22 hectolitres par “fournée”. On sait aussi depuis plusieurs années que la bière était employée en Égypte ancienne lors de rites sacrificiels ou funéraires.

Catalogne : Kylie fait ses emplettes

Après l’actrice Cameron Diaz, débarquée en décembre en Catalogne pour y sourcer du vin, voici que c’est au tour de la chanteuse pop Kylie Minogue de venir faire ses emplettes dans la région. Pour développer la gamme de vin entamée en Provence, elle s’est rendue en Pénèdes pour y sélectionner un pétillant. Et c’est sur la Bodega Vilarno, appartenant au groupe Gonzalez Byass que son choix s’est porté pour l’élaboration de ce Cava bio, sixième référence de la gamme de vins de la chanteuse.

People : Michel Chapoutier est le nouveau président de la fédération Vignobles et Découvertes.

Il succède à Jean-Luc Monteillet, président fondateur de l’association qui souhaitait passer la main. Le label Vignobles et Découvertes a été créé voici 12 ans et a été attribué depuis à 70 destinations. La fédération a pour sa part vu le jour en 2019.

(©photo M. Chapoutier)

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *