Horrendus, a, um…

En latin, Horrendus, a, um, signifie “effroyable”, comme la gestion de cette crise de la Covid-19, “terrible”, comme les conséquences qui s’abattront à cause de la pitoyable conduite des affaires, “redoutable”, comme sera le retour du bâton.
Je ne sais pas à ce jour ce qui est le pire, tant nous connaissons des désordres induits par des manipulations, si ce ne sont à supposer des corruptions à grande échelle. Ce que je vérifie en revanche, c’est que l’écrasement des gueux est constant dans l’histoire de l’humanité. Les cloportes que nous sommes, ne méritent pas de survivre, ni de vivre… De la gestion de cette crise, le temps en fera son affaire, les vérités éclateront, les bonnes âmes en seront choquées et les responsables, au final, blanchis de tous soupçons. Le retour du bâton ne sera que pour les va-nu-pieds. Les blessures infligées au corps et à l’âme se panseront à coup de télé-réalité, de quelques indécences crasseuses et de lourds silences.
Mais que croyez-vous, l’aristocratie médiatico-politico-financière se gave dans des restaurants ou des lieux privatisés en restaurant et le bas peuple se suicide, des gosses, femmes et plus faibles subissent des violences car confinés et sur eux la dette pèsera comme jamais, la détresse du peuple est de plus en plus importante. S’interroger est être complotiste, chose interdite désormais. Je ne suis pas antivaccins, je ne suis pas plus pro-ce-médicament-ci ou pro-ce-type-là. Je réfléchis et analyse.

Le voile des questions…

Donc analysons. Depuis plus d’une année les chiffres et données ont été manipulés, les soins ont été les grands oubliés de la crise. Le seul remède présenté comme le Saint-Graal, outre le pass-sanitaire : les vaccins sur lesquels les données ne sont pas stabilisées. Ces vaccins sont accordés sous Autorisation de mise sur le marché conditionnelle parce qu’ils “répondent à un besoin médical non satisfait” et que “des preuves supplémentaires concernant ce médicament sont attendues”. Mais j’ai lu, j’ai farfouillé. J’en reviens à me dire que je ne suis pas éclairée et encore moins maintenant.
J’ai sorti les rapports d’informations de l’Agence européenne du médicament pour les quatre vaccins. Je retiens quelques grandes lignes. Globalement, “La durée de la protection conférée par le vaccin n’est pas établie et est toujours en cours d’évaluation dans les essais cliniques”, pour un vaccin le fabricant avance des délais, mais pas pour les sujets de plus de 55 ans… Pour ce qui sont des interactions médicamenteuses : “Aucune étude d’interaction n’a été réalisée.” Pour les études de génotoxicité, pour un vaccin pour un composant, elle serait faible ; pour les trois autres, aucune étude de génotoxicité n’a été menée et pour les quatre le potentiel cancérogène n’a pas été réalisé. Les “complotistes” indiquaient que les vaccins sont en cours d’évaluation. Des rapports intermédiaires doivent être rendus et au mieux pour les premiers rapports finaux d’évaluation randomisée, contrôlée par placébo et en double ou simple aveugle, le 31 mai 2022, ou encore décembre 2022, 31 décembre 2023, voire même, pour l’un sur les personnes âgées, le 31 mars 2024… Et bien entendu aucune étude chez les enfants ! Et le pire, c’est qu’ils commencent à dire que les enfants devront être vaccinés…
Pour terminer en ce début avril, il y a environ dans l’UE 55 018 191 vaccinés et par les données de la Base européenne 272 781 potentiels effets indésirables sachant que tous ne sont pas déclarés, y incluant 5 992 potentiels décès, soit 2,19 % des effets indésirables. Il y a donc, sur les vaccinés, sans que tout ne soit déclarés, 0,495 % potentiels effets indésirables, et 0,01 % potentiels décès rien qu’en ce début de vaccination.
Alors sur cette base d’analyse très partielle car trop courte, le voile des questions, surtout celles de savoir si nous avons une information honnête et impartiale, les conséquences et responsabilités éventuelles se laissent entrevoir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *