Éboulement RN 116 : et si ce n’était pas ce qu’on nous raconte ?

Lors des travaux de 2007, les écoulements d’eaux souterraines indépendantes du canal sortaient au bas du talus.
Rien ne peut empêcher un terrain imbibé de glisser sur une pente. (photo Jimmy Phan)

Comme nous vous le disions (l’Agri du 13 février 2020), la rupture du canal de Canaveilles est, actuellement, désignée comme étant la principale cause du mouvement de terrain qui a soulevé la chaussée de la RN116 le 3 février 2020. Une fois encore, le monde paysan sert de bouc émissaire ! En l’occurrence au travers d’un canal d’irrigation. Alors, pour en avoir le cœur net, l’Agri a enquêté et tente de vous donner un regard plus objectif.

Article complet dans notre édition abonnés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *