Ceux qui se sustentent, ceux qui « s’amusent » ceux qui s’augmentent et ceux qui paient l’addition (Par Jean-Paul Pelras)

Alors que le ministre de l’Economie déclarait sur RTL que parmi les patrons de bars et restaurants « ceux qui s’amuseraient à rester ouverts » se verraient privés pendant un mois du fond de solidarité et définitivement en cas de récidive,  un article du Parisien nous apprend que dans un restaurant Lutécien contrôlé vendredi sur l’Ile de la Cité, des magistrats auraient été surpris fourchettes et couteaux en main en train de se sustenter. « Il faut bien déjeuner » auraient plaidé les intéressés qui furent donc verbalisés. L’histoire ne dit pas qui, des magistrats ou des restaurateurs, se sont le plus « amusés » … Autre information concernant cette fois-ci les frais de téléphone, de courrier et de taxis des députés. Leur prise en charge annuelle passe de 18 950 euros à 21 700 euros soit une hausse de 15 % environ. Une augmentation qui a surpris au sein même de l’hémicycle puisque seulement la moitié de la dotation globale serait consommée chaque année. Petites informations glanées au fil des jours qui contribuent, dans un contexte difficile, à entretenir le sentiment de défiance des Français à l’égard de ceux qu’ils ont élu ou qui sont censés les défendre. Et ce, alors que, dimanche dernier comme l’indique un tweet de RMC relayé par plusieurs médias : « De nombreux Français ont quitté Paris ce week-end, les forces de l’ordre ont accentué les contrôles dimanche soir. Ils n’ont eu aucun mal à verbaliser ceux qui rentraient chez eux. Les internautes ont dénoncé ces contrôles qui ont amplifié les bouchons. » On avance, on avance …

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *