CETA : aux députés fossoyeurs de l’agriculture française !

Vous avez donc été 229 parlementaires de La République en Marche et 32 du Modem à voter en faveur des accords de libre-échange CETA / UE. Vous l’avez fait en connaissance de cause alors que les professionnels de l’élevage français sont contre ce traité. Alors que le syndicalisme agricole, toutes obédiences confondues, est vent debout contre ce qui va impacter notre agriculture française, notre économie, nos territoires. Vous avez voté pour cet accord, non pas par conviction, mais par suivisme politicien, pour obéir à celui qui, comme il l’a fait pour les accords avec le Mercosur ne tient plus compte de l’avis de ses ressortissants. Vous avez voté en cautionnant une politique libérale qui méprise nos intérêts nationaux et livre nos productions en pâture à ceux qui, demain, viendront massivement usurper nos marchés, avec des règles qui encouragent les distorsions économiques, sociales et environnementales. Vous avez voté la mort de l’agriculture française et de ces paysages où vous aimez venir couper les rubans entre deux buffets de victuailles locales dressés en votre honneur.
Comment, à partir d’aujourd’hui, les filières agricoles pourront vous faire confiance dés qu’elles viendront vous solliciter pour un problème climatique, pour un problème de mévente, pour un problème administratif ou législatif ? Alors que, a l’instar de ce que subissent depuis des années les productions maraichères, viticoles ou arboricoles avec les pays du Sud de l’Europe ou du Maghreb, vous venez, en appuyant sur un bouton, de valider le déclin programmé de notre compétitivité.

Jean-Paul Pelras

Une pensée sur “CETA : aux députés fossoyeurs de l’agriculture française !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *